Centrafrique : La distribution du carburant reprend après deux jours de perturbation

0

BANGUI, 20 Novembre 2017 (RJDH)—La distribution du carburant au niveau des stations-services de Bangui a repris, ce jour après 48 heures de perturbation. Cette situation était liée à des questions organisationnelles.

La distribution des produits pétroliers a été bouleversée depuis samedi dernier dans la ville de Bangui. Certains points de distribution avaient fermé et d’autres bien qu’ouverts avaient des stocks limités. Cette situation a entraîné la hausse du prix du carburant chez les revendeurs et aussi des prix de transports communs.

Depuis ce lundi matin, la distribution est redevenue normale, selon un contact du RJDH. Selon des agents de la société françaises Total, ont justifié cette perturbation par des questions d’organisation au niveau de SOCAPS, l’entrepôt qui contient les réserves des produits pétroliers, « la perturbation était indépendante de notre bonne volonté. Le personnel n’est pas encore grève. Aussi, il n’y a pas de pénurie comme l’affirment les rumeurs. La difficulté était du côté de la SOCAPS qui n’a pas pu fournir les produits. La société regrette beaucoup cette perturbation », a expliqué un de ces agents.

SOCAPS, stockeur des produits pétroliers mis en cause estime que la perturbation est favorisée par l’attitude des sociétés de distribution, « généralement notre équipe ne travaille pas le weekend et les jours fériés. Mais nous disposons d’une équipe de permanence qui travaille pendant ces jours et ils sont payés par les sociétés de produits pétroliers. Le week- end dernier, ces société n’ont pas assuré, ce qui fait que les équipes ne sont pas venues », a expliqué un responsable de la SOCAPS.

Le marché des produits pétroliers en RCA est tenu par trois sociétés étrangères notamment Total, Tradex et SARPD-OIL qui sont respectivement des sociétés française, camerounaise et congolaise. Ces trois détenteurs du marché pétrolier sont encore limités à Bangui.

Partage.

L'auteur

Commenter