Centrafrique : La Direction de l’Agriculture de la région n°3 dépourvue de matériels

0

BOSSANGOA, 18 Juin 2018 (RJDH) – Réhabilité par la Minusca, le bâtiment abritant la direction agricole de la région n°3 de Bossangoa manque de mobiliers et de fournitures de bureau. Marie-Albertine Ndoïtoa, cheffe  de service lance un appel au secours pour la dotation de cette direction en  moyens logistiques.

Dans le cadre du redéploiement de l’autorité de l’Etat, la Minusca  a procédé à la réhabilitation des édifices publics, dont la direction de l’agriculture de la ville de Bossangoa. Cependant, un besoin cruel de matériels de bureau se fait sentir et c’est dans cette optique que la cheffe de service appelle le gouvernement à plus d’actions pour le relèvement agricole qui passe par son service dépourvu de moyens logistiques.

L’absence de ces outils de travail empêche un travail de planification et de conception pour la relance de l’agriculture et de l’élevage dans la préfecture de l’Ouham, « cette région compte environ 80 groupements agricoles et d’élevage qui dépendent du soutien de la région n°3. La distribution des intrants pour la meilleure productivité agricole et des semences de qualité, sont les devoirs assignés à la direction de l’agriculture» a-t-elle indiqué.

Selon la cheffe de service, la réhabilitation du bâtiment de la direction de l’agriculture de Bossangoa constitue le début de solution, « la dotation de cette structure réhabilitée par la Minusca des accessoires et des matériels de bureau pourraient rendre efficace le personnel de la dite direction.», a-t-elle fait remarquer, avant de lancer que «la relance de l’économie du pays dépend en grande partie de l’agriculture et de l’élevage d’où nécessité de s’y mettre ».

La Minusca dans sa dynamique multidimensionnelle d’appui au redéploiement de l’autorité de l’Etat a reconstruit des édifices publics, dont la direction régionale du développement rural de Bossangoa au nord, ces édifices qui ont été détruits pendant la crise. Elle accompagne également le transfert du coton graine de la campagne vers l’usine d’égrenage.

Partage.

L'auteur

Auguste Bati-Kalamet est journaliste-reporter au Réseau de Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH), après avoir travaillé à la Radio ESCA. Certifié en gestion des radios communautaires, il a effectué plusieurs missions de reportage à l’intérieur du pays. Il est producteur des magazines sur les droits humains.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.