Centrafrique : La communauté Internationale réaffirme son soutien au dialogue entre le gouvernement et les groupes armés

0

BANGUI, 09 Janvier 2018 (RJDH) —La mission conjointe ONU-UA-CEEAC est arrivée ce mardi 08 janvier dans la capitale pour réaffirmer son engagement au processus du dialogue entre le gouvernement et les groupes armés. Jean-Pierre Lacroix, Chef du Département des opérations de maintien de la paix des Nations Unies, et Smail Chergui, Commissaire de l’Union africaine à la paix et à la sécurité, sont collectivement déterminés à avancer ce processus en Centrafrique. Ils l’ont dit au cours d’une conférence de presse tenue après leur arrivée.

Au cours de leur échange avec la presse, Jean Pierre Lacroix, Sous-Secrétaire des Nations-Unies, Chef du Département des opérations de maintien de la paix des Nations Unies, et le Commissaire de l’Union africaine à la paix et à la sécurité, Smail Chergui ont indiqué que le but de la mission est de réaffirmer l’engagement et l’unité de la communauté internationale autour de l’Initiative Africaine pour la paix et la réconciliation en RCA.

Smail Chergi, se félicite de la mission de la communauté internationale en Centrafrique, et que des efforts seront déployés dans ce sens pour la stabilité du pays, « je suis une nouvelle fois très heureux de me retrouver avec mon ami Jean-Pierre Lacroix, Sous-Secrétaire des Nations-Unies, Chef du Département des opérations de maintien de la paix dans la Capitale centrafricaine. A nouveau, dans la capitale centrafricaine pour continuer à conjuguer nos efforts pour promouvoir la paix, la stabilité et la sécurité dans ce pays frère », a confié, Smail Chergui aux professionnels des médias.

L’année 2019 pour Jean-Pierre Lacroix, doit être est une année d’apaisement et du dialogue en Centrafrique, « l’année 2019 doit être l’année du dialogue, doit être l’année de l’apaisement, doit être l’année de la réconciliation. Nous sommes collectivement déterminés à travailler, à ne ménager aucun effort en ce sens », a-t-il lancé.

Il a ajouté qu’ensemble avec les ministres de la sous-région, ils vont discuter avec les autorités du pays notamment le « Président de la République, Faustin Archange Touadera, nous allons rencontrer le Premier Ministre, les membres du gouvernement. Nous allons travailler avec eux, ils ont évidemment une responsabilité essentielle dans ce processus », précise-t-il.

Cette mission de l’ONU, de l’UA et de la CEEAC prendra fin le 10 janvier prochain dans la capitale. Le président de la commission de l’Union Africaine a dans une lettre proposé le mois de janvier pour la tenue du dialogue dans la capitale Ethiopienne.

Partage.

L'auteur

Cyrille Wegue est Journaliste-reporter au Réseau des Journaliste pour les Droits de l’Homme depuis 21 septembre 2018. Il est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (3ème Promotion) à l’Université de Bangui où il a décroché sa Licence Professionnelle en Journalisme. Il était Journaliste Reporter au quotidien Le Démocrate de Juillet 2014-Sptembre 2018. Il est également maquettiste de plusieurs bulletins d’informations.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.