Centrafrique : La résidence de l’équipe MSF braquée à Kabo par des hommes armés

0

KABO, 16 Juillet 2018 (RJDH)—La résidence de certains personnels des Médecins Sans Frontières (MSF) a fait l’objet de braquage dans la nuit du 15 au 16 juillet 2018. L’information est confirmée ce 16 juillet au RJDH par des sources proches du dossier.

Les organisations humanitaires et médicales continuent de faire l’objet de braquage à main armée. Après le braquage de sa base à Bria le 5 juillet, Médecins Sans Frontières (MSF) a encore fait l’objet de pillage dans la ville de Kabo, au nord du pays, alors que plusieurs groupes armés sévissent dans la région.

Selon les informations RJDH, plusieurs objets importants ont été emportés par les malfrats. « Les malfrats ont pris avec eux du matériel et plusieurs autres biens de l’équipe sur place ici », a lâché une source proche des MSF de Kabo.

Les circonstances de ce braquage ne sont pas encore connues. Contacté, le bureau MSF à Bangui a confirmé le braquage et promet revenir une fois en possession des informations exactes.

Des sources proches de cette mission médicale ont confié au RJDH qu’aucune décision n’est encore prise pour le retrait de l’équipe médicale ni la suspension des activités dans cette zone, qui présente une forte demande en réponse humanitaire.

Plusieurs structures humanitaires sont ciblées par des groupes armés à l’intérieur du pays. Plus de 143 incidents de sécurité sont enregistrés depuis le début de l’année 2018 par la coordination des affaires humanitaires en RCA.

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation et Rédacteur en Chef du RJDH. Il est ressortissant du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012. Au RJDH, il a travaillé de 2014 à 2017 comme Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux avant d'être nommé Rédacteur en Chef le 18 Janvier 2018. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.