Centrafrique : La BAD donne l’opportunité aux cadres et jeunes Centrafricains de faire carrière en son sein

0

BANGUI, 14 Novembre 2018 (RJDH)—« Opportunité pour informer les cadres et les jeunes diplômés centrafricains des opportunités de carrière à la Banque Africaine de Développement », tel est le thème d’un salon de l’emploi organisé ce mardi, 13 Novembre 2018 par le groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) au complexe scolaire international Galaxy de Bangui. L’ouverture solennelle de ce salon d’emploi a été présidée par le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Félix Moloua.

La BAD croit fermement qu’il faut tirer parti du génie collectif de sa main-d’œuvre diversifiée. C’est dans ce cadre qu’au fil des ans, elle  a encouragé le plus grand nombre possible de ressortissants des pays membres, régionaux et non régionaux, à participer à son processus de recrutement.

En effet, certains pays membres de la BAD sont moins actifs que d’autres dans la participation aux diverses approches visant à recruter le personnel. Raison pour laquelle il a été décidé de l’organisation active des salons de l’emploi dans les pays prioritairement identifiés comme la République Centrafricaine. A titre d’exemple, il y’a actuellement à la BAD seulement huit (08) membres du personnel de nationalité centrafricaine sur un total de 1920 employés et cela inclut les Centrafricains qui travaillent au Bureau Pays de Bangui.

Joël Sibaye Tokindang, Responsable Pays Bureau-Centrafrique déclare « je voudrais en profiter pour m’adresser tout particulièrement, à vous, jeunes et jeunes professionnels centrafricains et jeunes étudiants, pour vous dire, combien nous vous faisons confiance, combien nous croyons en vous et combien vous êtes importants pour le développement de notre très cher continent, l’Afrique. En travaillant à la BAD vous pourriez de manière concrète contribuer au développement de ce continent qui en a tant besoin ».

Le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération Internationale, gouverneur de la BAD pays, Félix Moloua se réjouit du fait que le Centrafrique soit sélectionné parmi les pays prioritaires pour organiser ce salon de l’emploi. Il espère aussi que les jeunes doivent en profiter pour prendre la connaissance de tous les  circuits de la BAD afin de gagner certains postes au sein de cette Banque.

La BAD se heurte toutefois à la réalité selon laquelle certains pays et certaines régions ne sont pas aussi actifs que d’autres pour ce qui est de participer aux diverses approches visant à accroître la représentation régionale souhaitée.

Certaines initiatives sont donc prévues pour cette année 2018 et au-delà afin de changer la réalité actuelle et la Banque à augmenter le nombre de ressortissants centrafricains conformément à l’Article 37 portant création de la Banque Africaine de Développement.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.