Centrafrique : La 3e édition du semi-marathon de Bangui baptisée au nom du défunt professeur Jean Luc Mandaba

0

BANGUI 16 décembre 2017(RJDH) : Dans une interview avec Crépin Ngoko Zengué, l’initiateur du semi-marathon de Bangui, on a abordé avec lui les particularités de cette 3e édition du semi-marathon de Bangui qui aura lieu à Bangui le dimanche 2017, un parcours de 21 km qui traverse tous les quatre points cardinaux de Bangui.

RJDH : Bonjour, Crépin.

Crépin Ngoko Zengué : Bonjour Juvénal

RJDH : Pourquoi avez-vous choisi de baptiser cette 3e édition du semi-marathon de Bangui au nom du défunt professeur Jean Luc Mandaba ?

CNZ : Nous voulons d’abord saluer le travail que le président Mandaba a fait pour l’athlétisme en Centrafrique parce que c’est ailleurs le seul qui a fait gagner aux athlètes beaucoup de médailles au nom de notre pays. Nous voulons nous souvenir de lui, c’est important pour que les gens que, voilà il y a eu des hommes qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes et qui ont eu des résultats, tout est possible si l’on donne le meilleur de nous-mêmes, c’est tout simplement ça.

RJDH : Professeur Jean Luc Mandaba fut Premier Ministre et président de la fédération centrafricaine d’athlétisme, pour ceux qui ne le connaissent, qui est-il ?

CNZ : Oui au jour du départ, il y aura son effigie pour nous souvenir de lui, à la fin de la cérémonie, il y a aura une minute de silence pour nous souvenir de lui. Pour ceux qui ne connaissent pas, ils peuvent avoir d’informations auprès de vous les journalistes, et puis on essaiera de mettre son parcours sur le site du marathon de Bangui qui est…

RJDH : Quelle est la particularité de cette 3e édition comparativement aux deux autres éditions précédentes ?

CNZ : Elle va démarrer dans le 7e arrondissement au rond-point Kassai-Ngarangba ; comme c’est un marathon qui se veut de la paix, du raffermissement, du vivre-ensemble dans notre pays. Tout cela passe par une petite pensée aux victimes des événements dans notre pays qui sont dans l’attente de la justice pour apaiser leur cœur. Cette particularité, un petit clin d’œil que nous prenons ce départ pour motiver tout le travail judiciaire qui se fait.

RJDH :Vous avez parlé du départ dans le 7e arrondissement, quel est l’ensemble de l’itinéraire qui sera emprunté ?

CNZ : Le départ sera le rond-point Kassai-Ngaragba, nous allons descendre jusqu’à la corniche jusqu’au niveau de l’ambassade de la Russie, monter jusqu’à la place du président Valery Giscard Destaing, nous allons contourner le Palais de la Renaissance pour aller devant Air France sur l’avenue de l’Indépendance, jusqu’au rond-point du 4e, pour descendre sur l’avenue Koudoukou. Nous emprunteront une partie de l’avenue CEMAC jusqu’à Kété Nguéré et à partir de Kété Ngéré nous allons  traverser 92 logements pour sortir au niveau du pont Jackson, nous allons continuer sur l’avenue Boganda jusqu’au rond-point des Nations-Unies et à partir de là nous allons partir tout droit sur l’avenue Conjugo vers le stade 20.000 places où nous allons faire un demi-tour du terrain avant de finir pour le spectacle.

RJDH : Concernant les dispositions sécuritaires et sanitaires, est-ce que tout est fin pour ce semi-marathon ?

CNZ : Oui, tout est prêt, nous avons tiré les leçons des fois passées. Nous avons adressé des demandes auprès de nos autorités pour pouvoir sécuriser les altères pendant les passages des coureurs et en suite nous avons également la Minusca qui va sécuriser cet événement.

RJDH : Vous avez  parlé de la paix et du revivre-ensemble, comment ces thèmes vont transparaitre dans ce semi-marathon ?

CNZ : Tout est bien, nous avons des compatriotes de toutes confessions religieuses qui accompagnent cet événement. Nous avons ce parcours du km5, il y a des compatriotes qui ont peur d’aller au km5, le vivre-ensemble consiste à aller vers. Ce parcours symbolise le vivre-ensemble entre nous, quand on regarde bien le parcours d’un marathon, les gens sortent et applaudissent sans distinction.

RJDH : Merci d’avoir accepté de répondre à nos questions.

Partage.

L'auteur

Commenter