Centrafrique : Un journaliste maintenu en garde à vue à l’OCRB à Bangui

0

BANGUI, le 29 Mars 2017(RJDH)—Bienvenu Doumta, directeur de publication du journal « la fraternité » est maintenu à l’office de répression de banditisme à Bangui après son audition par la police de répression du banditisme. La publication d’un article dénonçant un contrat de gré à gré signé entre le gouvernement et une société ivoirienne serait à l’origine selon la rédaction du journal la Fraternité.

Le journaliste Bienvenu Doumta est maintenu à l’office de répression du banditisme pour avoir critiqué la signature d’un accord de gré à gré d’une convention entre le gouvernement et une société ivoirienne pour l’établissement des cartes d’identité nationale et acte d’état-civil après la crise. Ce maintien en garde à vue intervient alors que l’ordonnance 005 sur la liberté de la presse et portant dépénalisation des délits de presse est encore en vigueur.

Des sources proches de la rédaction du Journal la Fraternité ont noté que Bienvenu Doumta n’est pas un bandit pour être arrêté à l’OCRB « il a simplement publié un article dans lequel, il a décrié une convention de gré à gré signé entre le gouvernement et la société ivoirienne. Et une convention selon la constitution doit nécessairement passée devant l’Assemblée laquelle a la qualité constitutionnelle d’autoriser la signature » a souligné un proche collaborateur de Bienvenu Doumta.

Des sources judiciaires, aucune plainte n’a été déposée contre le journaliste et qu’il a été auditionné par la police qui lui exige de montrer ses sources d’information. Le ministre Henri Marie Dondra mis en cause dans l’article et à l’origine de la situation de Bienvenu Doumta n’a pas été joignable.

Le maintien en garde à vue de Bienvenu Doumta à l’OCRB intervient quelque mois celui de Marcelin Zoumadou du journal l’Harmatan.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.