Centrafrique : La jeunesse placée au centre du relèvement et de la consolidation de la paix

0

BANGUI, 14 février2017 (RJDH) — le système des Nations -Unies et la République Centrafricaine ont lancé hier, lundi 13 février 2017 à Bangui un programme conjoint pour la  consolidation de la paix, le renforcement de la résilience des adolescents et des jeunes. Objectif : contribuer au développement des compétences de vie des jeunes femmes et hommes pour leur participation au processus de la sécurisation et la reconstruction économique du pays.

Ce programme conjoint a été élaboré par le système des Nations-Unies en Centrafrique et le gouvernement pour le renforcement de plus de 1.222.714 adolescents et jeunes âgés de 15 à 35 ans d’ici de 2021.

Selon le Représentant de la FAO en Centrafrique, Jean Alexandre Scaglia, les activités porteront sur l’éducation à la citoyenneté, à la cohésion sociale et à la résolution pacifique des conflits. Il a ajouté qu’« il y a également le volet formation aux petits métiers dans les filières de l’agriculture, de l’élevage, de la gestion, de l’environnement, et bien d’autres activités génératrices de revenus. Et donc, nous insistons sur les capacités pour que les jeunes deviennent leurs propres entrepreneurs ».

A la question sécuritaire pour la bonne marche de ce projet, le Ministre de la promotion de la Jeunesse et des Sports, Sylvère Ngarso a indiqué que le gouvernement et la Minusca mettront en œuvre des stratégies pour la pérennisation de ce programme.

Pour sa première année, ce projet projet concernera d’abord la ville de Bangui et les sous-préfectures de Bimbo, Boda, Yaloké, Bouar, Sibut, Dekoa, Kaga-Bandoro, Bambari, et Kouango bénéficieront de ce projet. 28 sous-préfectures profiteront de cet appui de la réduction de la vulnérabilité des adolescents et jeunes. Les activités seront élargies progressivement dans d’autres nouvelles zones du pays.

Le suivi de l’exécution du programme se fera à travers un comité de pilotage entre le gouvernement et le système des Nations Unies en République Centrafricaine. Le budget pour ce programme conjoint qui va durer 5 ans s’élève à 72.551.778 dollars américain.

Partage.

L'auteur

Judicaël Yongo est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC) à l’Université de Bangui. Titulaire d’une Licence en Journalisme, il est actuellement Journaliste-Reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits l’Homme à Bangui (RJDH).

Commenter