Centrafrique : Il faut 100 millions de FCFA pour réhabiliter le Village Olympique Toungoufara

0

BANGUI, le 30 Janvier 2018 (RJDH)— Le village Olympique Toungoufara abandonné à lui-même est finalement tombé en ruine et sa réhabilitation se chiffre à 100 millions de CFA selon le Secrétaire général du CNOSCA, Clément Anicet Guiama Massogo.

Construit sur financement de la Fondation Olympafrica basée à Dakar au Sénégal dans les années 2000,  le Village Olympique Toungoufara composé de 3 bâtiments administratifs, d’une salle de conférence, d’un terrain de Football et d’une aire dédié au basket-ball et au Hand-ball est tombé en ruine. Il n’est plus que l’ombre de lui-même. Un constat qui ne laisse pas indifférents les athlètes et les amoureux du sport centrafricain. Selon le constat du RJDH, seul le terrain de football demeure quelque peu praticable.

Sœur Nicole Hio, Proviseur du lycée Privé Catholique, exprime sa désolation par rapport à la situation actuelle du Village Olympique Toungoufara. «En tout cas, c’est un sentiment de désolation qui m’anime. J’ai pris service il y a 4 mois. Le Lycée St-Kizito profite de ce terrain du Village Olympique Toungoufara pour ses activités en Education physique et sportive. C’est un patrimoine du pays et beaucoup de jeunes s’y rendent pour pratiquer le sport. Pour le moment, 4 établissements scolaires utilisent le terrain du village Olympique Toungoufara pour leurs épreuves sportives. J’espère que la présence des médias sur les lieux pourra apporter un changement » a-t-elle déclaré au RJDH.

Clément Anicet Guiama Massogo, Secrétaire Général du Comité National Olympique Sportif Centrafricain(CNOSCA) se dit conscient de la situation des infrastructures sportives de Toungoufara «le Centre Olympafrica de Toungoufara est la propriété  du Comité National Olympique Sportif Centrafricain. Nous avons bénéficié d’un financement de la Fondation Olympafrica basée à Dakar au Sénégal qui finance les Comités nationaux Olympiques pour construire ce centre qui est estimé à plus de 50 000 000 Francs CFA. Lors des multiples et crises que le pays a traversées, le Centre est tombé en ruine, nous sommes conscients de la situation de décadence de ce village olympique».

La priorité du moment est la réhabilitation, estimée, selon le CNOSCA, à 100 millions de FCFA «nous avons dépêché un architecte pour l’évaluation sur le terrain. Le rapport nous demande de débourser une centaine de millions pour réhabiliter le Centre. N’ayant pas les moyens, nous sommes repartis vers la Fondation Olympafrica avec le budget de la réhabilitation, mais ils ont trouvé que c’est fastidieux. Nous avons finalement abouti à un consensus. La fondation Olympafrica s’engage à contribuer pour combler le financement que le CNOSCA se propose de rechercher auprès d’autres partenaires. Nous sommes sensibles à la détérioration du Village Olympique Toungoufara. Sa réhabilitation figure parmi les priorités du CNOSCA» a déclaré le Secrétaire général du CNOSCA.

Le Centre olympique Toungoufara est tombé en ruines dans un contexte où les autorités du pays s’emploient à redorer le blason du sport dans le pays.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.