Centrafrique : Hausse du taux de viols sur mineures à Bangassou

0

BANGASSOU, 22 décembre 2016(RJDH) — Les cas de viol sur mineures sont monnaie courantes à Bangassou. Le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de la ville, déplore ce triste bilan.

Le droit des enfants n’est pas respecté à Bangassou, a rapporté, le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de la localité, Nestor Mameneyaki.

Le Magistrat a déploré que « les viols sur mineures sont monnaies courante parmi les infractions que font la population de Bangassou ». Il a indiqué que la fréquence hebdomadaire de viol sur mineure « atteint jusqu’à 15 cas » avant de préciser que « ce sont des mineures âgées de 4 à 5 ans qui sont souvent victimes».

Selon le Procureur, le vol, les violences basées sur le genre et autres cas sont les délits récurrents à Bangassou.

Il a demandé au pouvoir central d’affecter des officiers de police judiciaire et le personnel de la justice pour permettre à la chaine pénale de ladite ville de lutter contre l’impunité

Partage.

L'auteur

Judicaël Yongo est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC) à l’Université de Bangui. Titulaire d’une Licence en Journalisme, il est actuellement Journaliste-Reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits l’Homme à Bangui (RJDH).

Commenter