Centrafrique : Le gouvernement plaide pour la pérennisation du projet Londo

0

BANGUI, 02 Mai 2017(RJDH)—Le ministre du Plan Félix Moloua s’est engagé à pérenniser le projet Londo. Il a fait l’annonce ce matin lors du bilan à mi-parcours de ce projet qui privilégie les Travaux à Haute Intensité de Main d’œuvre (THIMO).  

Selon le ministre du  Plan, le projet Londo a déjà touché 45 des 71 sous-préfectures de la République Centrafricaine soit 63%. Selon les données en notre possession,  17.500 jeunes ont été recrutés dans le cadre des Travaux à Haute Intensité des Mains d’œuvres, travaux exécutés entre juillet 2015 et avril 2017. Un milliard dix-huit millions six cent onze francs CFA ont été déboursés pour reconstruire 1098 kilomètres de routes, aménager 12 aérodromes.

Le ministre centrafricain du Plan, Félix Moloua s’est dit satisfait du bilan actuel du projet et s’est engagé à plaider pour sa pérennisation, « nous sommes satisfaits des résultat du projet Londo qui est un projet d’urgence. Maintenant, nous sommes en train de travailler davantage pour d’autres appuis afin d’entretenir les efforts fournis dans le cadre  du projet qui mérite d’être pérennisé », a annoncé le membre du gouvernement sans plus de détails.

Le projet « Londo » est un programme du gouvernement centrafricain financé par la Banque Mondiale depuis juillet 2015. L’objectif visé est de fournir de l’emploi aux populations vulnérables sur l’ensemble du pays afin de relancer les jeunes désœuvrés dans des activités génératrices de revenu ».

La phase 4 du projet Londo est en cours depuis mars 2017 dans 16 sous-préfectures situées dans le Nord-est, le sud-est, le centre, le sud-ouest et le Nord-ouest de la RCA.

Partage.

L'auteur

Judicaël Yongo est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC) à l’Université de Bangui. Titulaire d’une Licence en Journalisme, il est actuellement Journaliste-Reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits l’Homme à Bangui (RJDH).

Commenter