Centrafrique : Le génie militaire reprend service après 3 ans d’inactivité

0

BANGUI, 09 Janvier 2017 (RJDH) —Le bataillon du génie militaire est à nouveau opérationnel. Cette reprise d’activité fait suite à la réhabilitation et à l’équipement des bâtiments de ce bataillon.

Le bataillon de soutien a été pillé lors des évènements du coup d’Etat de 2013. Les bâtiments détruits ont été réhabilités et équipés, selon un constat du RJDH. Les différents services composant le génie militaire ont alors repris.

Jean Marc Ndoubabe Maodana, chef de service de casernement du Bataillon du génie militaire confirme la reprise des services au sein de sa structure mais souhaite le renforcement de l’équipe en ressources humaines « le bloc de 300 m2 du génie militaire a été réhabilité et équipé avec de la République Française durant deux mois. Nous avons repris service mais il nous faut des personnes qualifiées. Un seul technicien a été mis à notre disposition pour le recyclage du personnel dudit service. Nous souhaitons plus de cadres » explique t-il.

Le cout de la réhabilitation des bâtiments du génie militaire, selon les informations concordantes, est estimée  à 134.000 Euro soit  environ 87 millions de Fcfa. Le bataillon du génie militaire reprend service après le redéploiement d’une première vague de 195 militaires centrafricains et leur Etat-major formés par la mission européenne EUTM.

Partage.

L'auteur

Judicaël Yongo est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC) à l’Université de Bangui. Titulaire d’une Licence en Journalisme, il est actuellement Journaliste-Reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits l’Homme à Bangui (RJDH).

Commenter