Centrafrique : Des filles de la rue apprennent divers métiers au centre Voix du Cœur

0

BANGUI, 26 Avril 2017 (RJDH)—Des filles de la rue regroupées au centre annexe Voix du Cœur de Damala, apprennent des métiers socioprofessionnelles. L’objectif  est de faciliter la réinsertion de ces jeunes filles.

Ce sont 18 filles de la rue âgées entre 7 et 17 ans qui sont engagées dans cette formation. La majorité sont des filles-mères. « Sur les  18 filles, huit filles sont inscrites à l’école communautaire de Damala, quatre suivent une formation professionnelle à Don Bosco, six suivent des cours de remise à niveau et les deux dernières sont encadrées dans le domaine des activités génératrices de revenu », a expliqué sœur Bertine Saloma, responsable du centre d’accueil annexe Voix du Cœur.

Quotidiennement, l’annexe dépense environ 50.000 FCFA pour prendre en charge ces filles de la rue. Parmi les 18, il y a une qui est venue de la brigade criminelle où elle était détenue suite à une accusation de sorcellerie. Celle-là, selon la sœur responsable, a 7 ans.

Therèse Namsé, de la section alphabétisation au centre Voix du Cœur de Damala, se dit rassurante par rapport à la réinsertion de ces jeunes filles, « elles ont désormais un avenir. Nous leur donnons la formation nécessaire pour leur permettre de se prendre en charge d’ici demain », confie-t-elle.

Le centre d’accueil annexe Voix du Cœur de Damala, créé en juillet 2016, est soutenu par l’Ambassade de France, Triangle.

Partage.

L'auteur

Auguste Bati-Kalamet est journaliste-reporter au Réseau de Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH), après avoir travaillé à la Radio ESCA. Certifié en gestion des radios communautaires, il a effectué plusieurs missions de reportage à l’intérieur du pays. Il est producteur des magazines sur les droits humains.

Commenter