Centrafrique : les fauves envisagent 5 matchs amicaux avant l’afro-basket de Tunis

3

BANGUI, 26 Aout 2017 (RJDH)—Les fauves de Bas-Oubangui en stage à Tunis dans le cadre de l’afro-basket vont jouer au moins cinq matchs amicaux avant d’entrer dans la phase éliminatoire prévue pour mi-septembre et co-organiser par la Tunisie et le Sénégal. C’est ce qui a rapporté le président de la fédération centrafricaine de basket-ball dans un entretien avec le RJDH.

Dix joueurs locaux sont sélectionnés et quatre autres de la diaspora vont représenter le pays dans cette compétition continentale. La participation de Romain Sato reste cependant hypothétique à en croire Isidore Emboula et évoque de souci d’assurance de meneur centrafricain et demeure optimiste de la participation de Romain Sato à l’afro-basket 2017.

Le doute autour de la participation de Romain Sato intervient dans un contexte où les fauves de basket-ball version féminine ont essuyé une défaite cuisante face aux équipes de sa poule. Elles ont une petite consolation de meilleur buteur qui revient à l’équipe nationale centrafricaine.

Isidore Emboula a indiqué que 70% des leaders fauves sont déjà préparés pour le tournoi « pour ce qui concerne les matchs amicaux, les Fauves joueront contre la Tunisie, la Guinée Conakry, RD Congo et un autre pays de la poule de Tunisie, les Fauves quitteront Monastir le 04 Septembre pour descendre sur Dakar là où ils joueront contre les lions de la Téranga en dernier match amical avant d’entamer la ligne droite. Cette année nous avons à notre disposition au moins 70% de nos Fauves »  a-t-il souligné.

La fédération dit prendre toutes les dispositions liées au problème d’assurance des joueurs, les primes de matchs et autres formalités.

Partage.

L'auteur

3 commentaires

  1. Bofff, oubliez Romain Sato! Il n’a jamais manifesté de volonté réelle et sincère comme certains joueurs africains de haut niveau, en faveur de leur pays natal. Je me demande si Romain Sato a une case en RCA. Personnellement, je crois que le chemin est encore loin pour le centrafricain.

  2. Il est vrai que les illettrés et criminels dirigeants centrafricains qui se sont succédé après le départ artificiel de Sa Majesté, Empereur Bokassa 1er, n’ont aucunement soutenu qui que ça soit (bourses d’études, de formations, etc.), sauf leurs proches, mais cela devrait pas nous empêcher de participer au développement ainsi qu’au rayonnement du plus beau cadeau que B. Boganda nous a offert au prix de sa vie.

  3. toute mes encouragements a équipe dirigeante de la federation centrafricain de basket bal courage faisons avec nos moyens les esprits de nos encetres sont derrière nous ne comptons pas sur Sato il na pas l’esprit patriotique nous gagnerons des matchs.

Commenter