Centrafrique : Faustin Archange Touadera appelle le PEAC à passer à l’action

0

BANGUI, 07 Mars 2017(RJDH) —Faustin Archange Touadera appelle les Etats membres du Pool Energétique en Afrique Centrale (PEAC) de passer à l’acte en  lieu et place des engagements. Appel lancé ce 6 mars à la tribune de la 17e session du Conseil des ministres des 11 Etats membres au Palais de la CEMAC à Bangui.

L’électrification est l’un des problèmes majeurs pour le développement économique et social des pays de la sous-région membres du pool énergétique de l’Afrique centrale. Le président centrafricain a lancé l’appel alors que 5% de la population ait l’accès à l’électricité dans le pays. L’appel de Faustin Archange Touadera intervient dans un contexte où les partenaires chinois sont sur le chantier de réhabilitation des infrastructures hydroélectriques de Boali 3 à la sortie nord et dans le sud du pays.

Selon Faustin Archange Touadera, il faut accélérer le processus « l’électricité est la base et le fondement de tout développement économique du pays. Il est important de passer maintenant comme précise la thématique à l’accélération du processus d’électrification dans la zone sous régionale en vue du relèvement économique », a-t-il insisté.

Selon le ministre centrafricain des mines, de l’Energie et de l’hydraulique, Léopold Mboli Fatrane, l’électricité est le gage du développement « là où passe l’énergie, le développement s’installe », a-t-il indiqué avant de se féliciter du retour de la CEMAC dans le pays après la crise politico-militaire.

La sous-région d’Afrique centrale dispose 58% du potentiel hydro-électrique sur le continent africain.

Partage.

L'auteur

Judicaël Yongo est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC) à l’Université de Bangui. Titulaire d’une Licence en Journalisme, il est actuellement Journaliste-Reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits l’Homme à Bangui (RJDH).

Commenter