Centrafrique : Des ex-combattants de Ndele déposent des armes pour les activités de « cash for Work »

0

NDELE, 25 Juillet 2017(RJDH) —Des ex-combattants de Ndele chef-lieu de la Bamingui-Bangoran se sont engagés dans le pré-DDRR en déposant leurs armes au profit des activités de cash for Word. Activités du bureau de la Minusca en charge du DDRR basé à Ndele.

Plusieurs ex-combattants recensés dans le cadre du Pré-DDRR à Ndele, chef-lieu de Bamingui Bangoran, ont déjà décidé de suivre des activités et des formations  en Activité Génératrice de Revenu ayant trait à ce processus.

Entre juillet 2016 et juin 2017, d’autres ex-combattants ont déposé les armes afin de s’engager dans le même processus. Ils ont bénéficié des kits alimentaires.

Selon Jean Baptiste, chef section du DDRR de la Minusca de Ndele, l’enregistrement se poursuit avec les ex-combattants dans le sens de retrouver la paix. « Une fois les candidats au Pré-DDRR présentés, les armes déposées, la formation passera en premier lieu. Ensuite,  au fur et mesure; les autres activités se poursuivent notamment la couture, les activités génératrice de revenu, et bien d’autres dans le sens de la paix en République Centrafricaine », a-t-il énuméré.

Mahamat Ibrahim, un des ex-combattants, salue cette initiative. Il appelle les autorités du pays à accélérer le processus. «Je suis satisfait du processus du DDRR. Je demande au gouvernement vraiment d’accélérer le processus car  nous constatons la lenteur qui a fait que certains des éléments ont très rapidement regagné des groupes armés », s’est-il plaint.

Environ 200 ex-combattants ont été démobilisés dans la ville de Ndele, chef-lieu de Bamingui Bangoran.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.