Centrafrique : Les Etats-Unis s’engagent à équiper les FACA

1

BANGUI, 7 mars 2017 (RJDH)—Les américains vont céder aux forces armées centrafricaines (FACA) des équipements militaires dont le coût s’élève à 8 millions de dollars. L’annonce a été faite par l’ambassadeur américain, Geoffrey Hawkins lors d’un colloque sur les forces armées ce 6 mars à Bangui.

Certaines compagnies de l’armée sont certifiées par la mission européenne d’entrainement de l’Armée mais éprouvent des difficultés de disposer des moyens létaux dans l’accomplissement de leurs missions. C’est dans ce contexte que la mission d’entrainement militaire de l’Union européenne (EUTM), a organisé conjointement avec d’autres acteurs un colloque pour faire un point sur la situation des FACA. Cette rencontre intervient quelque mois après que le comité de sanction ait prorogé l’embargo sur les armes en République Centrafricaine.

Selon le diplomate américain, « le Congrès américain avait accepté de céder à la Centrafrique des équipements militaires d’une valeur de 8 millions de dollars. Ces équipements, seront constitués des véhicules de combats et autres effets militaires mais pas des armes et des munitions » a-t-il précisé.

Ludovic Ngaifei, chef d’état-major des armées,  estime que ce don est un pas important vers la reconstruction de l’armée nationale. Toutefois, il s’inquiète des moyens disponibles pour le moment, « les capacités militaires ne peuvent équiper qu’une compagnie de 150 soldats et les munitions ne pourraient supporter que trente minutes de combat », a-t-il relevé.

Le ministre de la Défense nationale, Joseph Yakété, a souligné qu’en dépit des sanctions de l’ONU, interdisant la Centrafrique à acheter des armes, des démarches sont en cours pour obtenir une dérogation, « les résolutions du comité de l’ONU, à travers le comité de sanctions, nous permettent par dérogation d’avoir des armes et j’ai entamé toutes les démarches », a-t-il lâché.

Le gouvernement a obtenu une première dérogation pour permettre aux FACA de s’entrainer avec les armes. Le 1er bataillon des FACA sera déployé en avril prochain, sauf que le manque d’armes constitue encore un frein à ce redéploiement.

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation. Il est ressortissant du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012. Au RJDH, il est Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux depuis avril 2014. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Un commentaire

  1. Koussara Francis le

    Si l’Union Européenne pouvait faire quelques choses dans cet optique, ce sera bien et si les dires du Ministre de la défense se concrétisent, ce sera encore mieux.

Commenter