Centrafrique : Deux marches au centre du pays pour réclamer l’arrestation de Ali Darass de l’UPC

1

BAMBARI, 21 Fevrier 2017 (RJDH)—Les habitants de Bambari ont organisé deux marches ce matin pour réclamer l’arrestation de Ali Daras le chef de l’UPC. Les manifestants souhaitent que le chef de guerre de l’UPC réponde des actes qu’il a commis dans plusieurs villes de la RCA.

Les deux marches hostiles à l’UPC ont été organisées 48 heures après une manifestation de soutien à Ali Darass. Les manifestants, jugés très nombreux par un observateur indépendant, ont demandé que Ali Darass soit arrêté, « nous ne voulons pas seulement qu’il quitte Bambari. Mais qu’il soit arrêté pour des crimes commis dans la région », a expliqué un des manifestants joint par le RJDH.

Un mémorandum a été remis au commandant Gabonais de la Minusca, Amalé Lamou. Dans le document, les manifestants ont appelé à la restauration sans condition de l’autorité de l’Etat spécifiquement en matière des finances, à la levée des barrières illégales érigées par les éléments de l’UPC, au retrait des enfants soldats peulhs, à la restauration de l’appareil judiciaire, à la libération des bâtiments publics et administratifs occupés par l’UPC, au rétablissement des forces de l’ordre et de la sécurité ainsi qu’à la levée de l’embargo sur les armes imposé à la RCA.

Les participants à ces deux marches ont pris d’autres actions pour faire passer leur revendication relative  à l’arrestation de Ali Darras sur qui la Minusca et la coalition du FPRC fait peser ces derniers jours, d’énorme pression.

Partage.

L'auteur

Un commentaire

  1. Il faudrait que la population de la Ouaka parle une même langue et cesse franchement à accepter d’être manipulée. Tantôt il y a une tendance qui veut soutenir Ali Ndarass et une autre qui réclame son départ. Aucun pays au monde n’a accepté vivre avec des groupes armés qu’avec les autorités établies. Ali Ndarass est un mercenaire recruté par Ndotodja et sa clique. Sa place est au CPI et non à Bambari ou il perçoit des taxes indues sur le dos de la Population !

Commenter