Centrafrique : Deux journalistes russes et un ukrainien tués au centre du pays

0

BANGUI, 31 Juillet 2018 (RJDH)-Deux journalistes russes et un ukrainien sont retrouvés morts ce mardi 31 juillet au centre du pays. L’ambassade de la Russie à Bangui ignore la présence de ces journalistes, a-t-on appris des sources concordantes.

« Détenteurs des cartes de presse, Dzhemal-Orkhan, Kebill-Radchenko et Rastorguev ont été pris en otage à bord de leur véhicule avant d’être tués  au village Bakou situé à 20 Km de la ville Sibut sur l’axe Dekoa par un  groupe armé non identifié », déclare une source militaire avant de relever qu’aucun autre document, ni un ordre de mission n’a été retrouvé sur eux, sauf leurs cartes de presse.

Les raisons exactes de ces tueries ne sont pas encore connues. Mais selon des sources concordantes, les trois journalistes devraient se rendre à Dekoa au centre du pays pour des reportages. Selon les témoignages du conducteur rapporté par des sources de la gendarmerie, le véhicule a été arrêté, les trois journalistes pris brièvement en otage, conduit dans la brousse pour être tués. Les assaillants ont emporté les enregistreurs et l’appareil photo, « le chauffeur a pris fuite avec le véhicule, sous les tirs des assaillants avant de se sauver », a expliqué cette source.

Des sources proches de la représentation diplomatique russe et du gouvernement ont confié n’avoir pas connaissance de la présence de ces journalistes en Centrafrique. Mais selon les informations RJDH, les journalistes russes tués près de Sibut travailleraient pour une société militaire privée russe.

La gendarmerie de Sibut a confié avoir ouvert une enquête pour déterminer les circonstances et les auteurs de cet acte. Pour le moment, le motif du déplacement de ces journalistes russes n’est pas encore élucidé.

La présence russe aux côtés des forces armées Centrafricaines (FACA) soulève ces derniers temps beaucoup de controverse dans la classe politique.

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation et Rédacteur en Chef du RJDH. Il est ressortissant du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012. Au RJDH, il a travaillé de 2014 à 2017 comme Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux avant d'être nommé Rédacteur en Chef le 18 Janvier 2018. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.