Centrafrique : Détonations d’armes à la Maison d’arrêt centrale de Ngaragba à Bangui

0

BANGUI, le 10 Avril 2018(RJDH)—Des tirs ont retenti à la Maison d’arrêt centrale de Ngaragba au début d’après-midi à Bangui. Une situation qui a jeté la panique parmi la population environnante de la maison carcérale ce 10 avril.

Ces détonations d’armes interviennent dans un contexte de mutinerie des prisonniers qui protestaient contre la restriction et le soupçon des gardes pénitentiaires ayant soupçonné l’utilisation des téléphones portables dans les cellules de prison.

Le Procureur de la République, Laurent Lengandet, joint par le RJDH parle d’une situation sous contrôle. «Oui, je puis vous confirmer qu’il y a des tirs d’armes automatiques à la Maison d’arrêt de Ngaragba et c’est juste des tirs sporadiques des gardes pénitentiaires qui voulaient dissuader les détenus qui veulent protester contre l’utilisation des téléphones dans les cellules. Mais à l’heure actuelle, le calme est revenu et la situation est sous contrôle» a-t-il indiqué.

Cette mutinerie intervient après une autre pour exiger du gouvernement le droit à la nourriture. Depuis la dernière évasion en masse en 2015, le gouvernement a renforcé la sécurité à la Maison d’Arrêt de Ngaragba désormais gardée par les éléments des FACA, d’un côté et de l’autre par  les agents de services pénitenciers y compris les contingents égyptiens de la Minusca.

Des sources autorisées parlent des mesures préventives au moment où le km5 et les quartiers périphériques sont sous tension.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.