Centrafrique : Des tas d’ordures envahissent le marché de Pk 12 à la sortie nord du pays

0

BANGUI, le 08 Novembre 2017(RJDH)—Les marchandises vendues dans un environnement insalubre au marché Bégoua dans la commune de Bimbo. Une situation inquiétante pour la santé des consommateurs, insupportable selon Emmanuel Gazaguinza qui justifie cela par l’absence des bacs à ordure et des bennes évacuer les tas d’ordure.

La santé des consommateurs dans la commune de Bimbo est menacée à cause de l’environnement dans lequel les produits champêtres et articles divers de première nécessité sont vendus. Ces aliments sont vendus dans des conditions hygiéniques moins acceptable un an après que le gouvernement Sarandji est lancée l’opération Toumba Zéndé (lutte contre l’insalubrité).

Un habitant de Bégoua joint par le RJDH parle de son dégout « l’insalubrité au marché de PK 12 est de plus en plus visible, surtout au pont bascule où s’installent les commerçants avec leurs marchandises. Eux même cela ne leur dit rien du tout. Des ordures sont entassées çà et là et dégagent des odeurs nauséabondes, odeurs qui constituent une menace réelle pour la santé. Vous comprenez aisément pourquoi en Centrafrique on tombe souvent malade et on meurt beaucoup. Je me demande si les autorités du pays sont conscients de cette situation » s’est interrogé Romaric un habitant de la localité.

Une ménagère rencontrée au niveau de pont bascule de Pk12 pour s’approvisionner, « c’est vraiment très déplorable ! Nous sommes en train d’imaginer les conséquences de cet environnement dans lequel on achète les produits alimentaires notre santé et celle des enfants. C’est bien dommage, mais qu’est-ce que vous voulez, c’est la RCA » a-t-elle critiqué.

Nathalie, une vendeuse de légumes au marché PK 12, pointe du doigt la Mairie de Begoua, d’etre à l’origine de cette montagne d’immondices, « chaque jour on paie les tickets pour le compte de la mairie de Begoua. Mais je me pose des questions qu’est-ce que les responsables de la Mairie en font avec cet argent ? » S’interroge-t-elle.

Le Maire de la commune de Begoua Jean Emmanuel Gazaguinza justifie cette situation par un manque de moyens dont dispose la Mairie de Begoua, « vous savez aujourd’hui, la mairie ne dispose pas de bennes, de bacs à ordures, et à cela s’ajoute la question financière pour l’évacuation immédiatement des ordures.  Mais nous sommes obligés de faire avec le moyen de bord pour que le marché soit assainit » a promis le président de la délégation spéciale auprès de la commune de Begoua.

Le droit à la consommation des produits saints est loin d’être une réalité pour le marché de Bégoua. La santé publique est menacée et les habitants attendent une solution politique.

Partage.

L'auteur

Commenter