Centrafrique : Des questions sécuritaires dans les kiosques à Bangui

0

BANGUI, 11 Septembre 2018 (RJDH) — Les organes de presse ont annoncé et commenté ce jour des questions liées à la sécurité dans le pays.

Le Confident s’est concentré sur les tueries de Bria. A la une le journal annonce comme titre, « Des civils massacrés sur le site des déplacés de PK3 à Bria ». Selon les données publiées par ce journal, 80% de la population de la ville de Bria se retrouve sur les sites de déplacées avec le plus gros effectif sur le site de pk3 attaqué par les groupes armés.

Le journal parle d’une dizaine de civils enlevés sur le site de déplacés par les éléments du FPRC après des combats avec les Antibalaka. Nos confrères qui accusent la Minusca d’avoir assisté sans réaction à cet enlèvement qui s’est soldé par un massacre, estime que la mission onusienne a failli dans cette partie de la RCA.

Le démocrate et l’Agora se sont ce matin réjouis de l’arrestation par l’OCRB de l’assassin de l’abbé Toungoumalé Baba. Citant le directeur de cette structure de police, Bienvenu Zokoué, le démocrate indique que la police a promis d’autres actions pour mettre la main sur tous ceux qui continuent de se comporter en bandits. L’agora tout en annonçant cette arrestation avec celles de 13 autres criminels présumés, s’interroge sur ceux qui se cachent derrière celui qui est présenté comme l’assassin présumé de l’abbé.

Nous retrouvons une fois de plus nos confrères du journal le confident qui qualifient l’axe Rafai-Zémop d’axe de la mort. Le journal note que les braquages, les tueries sont monnaie courante sur cet axe qui est aujourd’hui évité par les usagers.

Mort du Directeur Général de la gendarmerie nationale, c’est le démocrate qui fait cette annonce. Selon nos confrères, le colonel Bangha est décédé suite à une crise cardiaque qui l’aurait emporté après une patrouille menée dans la nuit du 09 au 10 septembre dernier.

Des analyses politiques sont faites par certains journaux de la place. Le démocrate s’en prend à la rupture promise par le président Touadéra. Le journal parle d’ironies de rupture qui empoisonnent le climat politique. Pour l’auteur de cette analyse, la haine politique est facilitée par certains qui se disent proches du président de la République et cela, pour lui, ne contribue pas à l’avènement de la rupture promise.

Une autre analyse dont nous vous proposons le titre, « L’Union Africaine en passe de créer son parti politique en Centrafrique », c’est le grand titre de l’Agora. Bonne lecture à toutes et à tous portez-vous bien et rendez-vous est pris demain pour une autre édition de la revue de presse sur fréquence RJDH.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.