Centrafrique : Des questions politiques et sécuritaires commentées par la presse

0

BANGUI, 1er aout 2018 (RJDH)—La presse locale revient sur les questions de sécurité mais aussi les problèmes politiques de l’heure.

« Jean Serge Bokassa interdit par Touadera de sortie du territoire » lance à la une Le Démocrate. Pour nos confrères, l’ex-ministre de l’administration territoriale limogé par Faustin Archange Touadera n’en a pas fini avec les brimades du système Touadera. Le Démocrate qualifie cette interdiction de mesures arbitraires de la clique Touadera contre Jean Serge Bokassa.

Un autre sujet abordé par Le Démocrate  est la prochaine installation du géant groupe Dangote en remplacement de société Quiferou en RCA. Le journal précise que le Ministre des Finances Henri Marie Dondra a reçu une délégation du groupe conduite par Abdullah Baba. Au menu des discussions, c’est la prochaine installation d’une cimenterie sur le territoire centrafricain.

Quant à nos confrères du journal Le Confident, ils estiment que le redéploiement des fonctionnaires et agents de l’Etat est une totale confusion. « Au moment où les groupes armés sévissent encore dans le pays et occupent 80 % du territoire national, le ministre de la fonction publique ose menacer de couper des fonctionnaires et agents de l’Etat qui ne sont pas à leur poste ». C’est une confusion totale », regrette le journal.

Nous concluons avec l’Agora qui pense que la position du parti KNK sur le dialogue en vue initié par l’UA est ambigüe quant à ce qui concerne l’amnistie. Pour le parti, la paix avant tout et que cesse les violences.

Vous êtes situés sur les principaux sujets abordés par la presse écrite aujourd’hui mercredi 1er août 2018. Sur votre radio des droits de l’homme, Fréquence RJDH.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.