Centrafrique : Des personnalités proches du pouvoir de Bangui nommées à la tête de CBCA

0

BANGUI, 13 novembre 2017 (RJDH)—Le Conseil d’Administration de CBCA a procédé à de nouvelles nominations à la Direction Générale de cette banque. Cette décision a été prise lors de la réunion du Conseil d’Administration du mardi 12 décembre 2017.

Yves Dessandet, Directeur Général de CBCA depuis quatre ans, a été débarqué par le Conseil d’Administration. Son adjoint Hervé Kogdona-yogo, très proche du ministre des Finances, a été nommé Directeur Général tandis que Mme Nambea, jusque-là Directrice des opérations et très proche du président Touadéra, devient Directrice Générale Adjointe.

Dans les couloirs de la Banque, ces nominations n’étonnent personne, « le DG savait qu’il ne pouvait pas garder son poste et le DGA était pressenti depuis longtemps pour le remplacer. L’équipe s’attendait à ces nominations, c’est pourquoi, personne n’est surprise ici », a confié un cadre de cette banque.

Un autre cadre contacté par le RJDH parle de nominations dictées par les intérêts de l’actuel pouvoir qui veut avoir ses hommes à la tête de cette institution bancaire, « comme d’habitude, nous avons à la Direction Générale les hommes du pouvoir et cela est une tradition depuis des années, ceci parce que c’est l’Etat qui a la plus grosse part d’action ici », explique ce dernier.

Malgré leur proximité avec le pouvoir, les deux nouveaux dirigeants de la CBCA sont reconnus par des agents interrogés, comme des travailleurs, « je sais que les deux-là, sont des travailleurs et nous les avons vus à l’œuvre. Mais cette fois ci, ce sont de nouveaux défis qui consistent à conjuguer avec la pression politique et l’avenir de la banque », commente un agent.

L’Etat centrafricain détient 71% du capital de la banque, capital évalué à 10 milliards de Fcfa.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.