Centrafrique : Des jeunes leaders religieux formés sur la lutte contre les VBG

0

BANGUI, 13 aout 2018 (RJDH)–Dans le cadre de la Journée Internationale de la jeunesse, le réseau des journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH) et l’Association des Femmes Juristes de Centrafrique (AFJC) ont sensibilisé le 12 aout dernier des leaders des Jeunes Ambassadeurs de Jésus-Christ (JAJC) du secteur 1 des Eglises Coopérations sur la lutte contre les violences basées sur le Genre. La sensibilisation s’est déroulée à l’Eglise Coopération de Bruxelles (GA MO BA) à Bangui.

Plus de 30 leaders jeunes ont pris part à cette rencontre qui entre dans les activités du programme de partenariat stratégique entre les organisations des droits de l’homme et des victimes, soutenu par l’ONG internationale Cordaid.

Gédéon Famy, l’un des participants revient sur les notions des VBG apprises « Nous avons appris beaucoup de notions sur les VBG notamment le Viol, l’agression sexuelle, l’agression  physique, les dénis de ressource et d’opportunité, le mariage forcé et précoce,  la violence psychologique », a-t-il énuméré à la sortie de cette rencontre.

Pour Narcisse Dibert, responsable du projet partenariat stratégique au RJDH,  les violences basées sur le genre engendrent beaucoup des conséquences parmi lesquelles « l’homicide, le suicide, la dépression, le traumatisme, blessures et les jeunes doivent connaitre ses conséquences afin de s’investir dans la lutte », a-t-il insisté.

Cet exposé-débat a été appuyé par l’Association des  Femmes Juristes de Centrafrique. Chimène Andjekara, responsable de prise en charge psycho-sociale à l’antenne de AFJC du 7e arrondissement est revenu sur les causes des VBG qui sont principalement l’ignorance, la pauvreté et l’analphabétisme. « Nous enregistrons plusieurs cas à l’antenne du 7e arrondissement dont les femmes sont victimes, surtout le déni de ressource, d’opportunité. En effet, plusieurs cas des VBG proviennent des foyers », a-t-elle fait remarquer.

Le  coordonnateur des JAJC du secteur 1 Archange Chester, souhaite l’extension de cette sensibilisation à tous les jeunes de son mouvement. « Nous sommes bien informer et nous souhaitons l’extension de cette sensibilisation aux autres leaders des JAJC de six secteurs de Bangui et dans toutes les provinces. Nous sommes près et nous allons aussi sensibiliser nos bases », a-t-il projeté.

Cette activité a  réuni les leaders JAJC des quartiers  Yapélé, Sapeke, Basse-Kotto, Bruxelles, Lakouanga, Gbangouma et Kasaï.

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation et Rédacteur en Chef du RJDH. Il est ressortissant du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012. Au RJDH, il a travaillé de 2014 à 2017 comme Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux avant d'être nommé Rédacteur en Chef le 18 Janvier 2018. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.