Centrafrique : Des hommes armés au nord du pays volontaires au désarmement malgré la prise de position du FPRC

0

BANGUI, 29 Novembre 2017(RJDH)—Au total 204 éléments dissidents du FPRC de Noureddine Adam dans la Vakaga ont fait allégeance au pouvoir de Bangui et annoncent leur intention de déposer les armes. Position exprimée au RJDH dans un entretien téléphonique ce jour 29 novembre.

Cette faction placée sous la coupe du Mouvement de la Paix et la Réconciliation d’un Centrafrique Nouveau est dirigée par Abdel Kane. Ce revirement des groupes armés intervient moins d’un mois après le passage de Faustin Archange Touadera dans la région. Il marque un déphasage avec la politique prônée par Noureddine Adam qui exige à ses représentants de quitter le gouvernement et le comité consultatif du DDRR.

 « La situation que continue de vivre la République centrafricaine ne nous arrange plus ; nous sommes devenus l’ami de la mort, de la pauvreté et on en a assez avec l’histoire de guerre. On ne veut plus vivre dans la même situation. Nous sommes tous au nombre de 204 à nous retirer et nous voulons aller au désarmement, c’est difficile pour nous de circuler, du côté des musulmans, on nous prend comme des Anti Balaka, et du coté chrétiens, nous sommes considérés des Séléka » a ajouté Abdel Kane.

Animé par une crise interne, le FPRC de Noureddine Adam qui refuse l’autorité du pouvoir central risque de participer au processus DDRR au rang dispersé, avec l’aile Abdoulaye Hissene difficilement maitrisable, Azor Kalith et maintenant Abdel Kane.

Partage.

L'auteur

Commenter