Centrafrique : Des élus de la Nation et la Communauté San’t Egidio échangent sur l’Initiative Africaine

0

BANGUI, le 12 Décembre 2018(RJDH)—-La Communauté Sant Egidio et l’Institut des Etats-Unis pour la Paix en Centrafrique (USIP) ont échangé avec les membres du parlement sur l’Initiative Africaine pour la paix en Centrafrique. Le processus vise à travailler de concert avec les autres institutions afin de mettre en place des mécanismes capables de consolider la paix en République Centrafricaine à travers la feuille de route de l’UA.

Cette rencontre avec les membres du parlement centrafricain intervient dans un contexte où des voix s’élèvent autour de l’Initiative Africaine sous l’égide de l’Union Africaine. Il est question pour la Communauté Saint Egidio et l’USIP de discuter avec les élus de la Nation sur le processus de la paix en rapport avec le calendrier, des acteurs en vue d’une sortie de crise.

Le Professeur Laurent Gomina Pampali, un des facilitateurs, est revenu plusieurs fois sur les origines de la crise centrafricaine et table sur l’effort des élus afin d’adopter une nouvelle méthode pour soulager leurs électeurs, « j’ai pensé au cours de cet atelier m’adresser aux élus de la Nation parce qu’ils font partie du leadership politique national. C’est en leur sein que beaucoup d’idées doivent surgir pour contribuer au soulagement de leurs électeurs. J’ai voulu passer ce message en disant qu’il faut que ça change, cette méthode. Et les partenaires qui sont venus nous aider, il faut adopter les bonnes méthodes », a lancé aux élus Laurent Gomina Pompali.

La Communauté San’t Egidio et l’USIP veulent appuyer techniquement l’Initiative dans le pays. Leur implication au processus de la paix sous l’égide de l’UA, selon Prosper Ndouba un des points focaux de la Communauté San’t Egidio, témoigne de la volonté de ces deux institutions à soutenir l’Initiative pour la paix, « la Communauté San’t Egidio est beaucoup impliquée dans la recherche de la solution de sortie de crise en République Centrafricaine. Après la situation de l’Entente de Rome le 19 juin 2017, l’UA,à la demande des autorités centrafricaines, a pris en charge la recherche de solution de crise. Maintenant la Communauté San’t Egidio œuvre aux côtés de l’Initiative Africaine pour ramener la paix en Centrafrique » dit-il.

La Communauté San’t Egidio, en novembre dernier avait organisé le premier atelier pour mettre en relation, l’Initiative Africaine et les députés de l’Assemblée nationale.

Ce second atelier avec l’USIP, a ajouté Prosper Ndouba, «est de réunir un certain nombre de députés, et nous sommes au cœur du sujet de l’Initiative et nous essayons de mettre en synergie pour que des structures d’échanges soient mises en place et que la communication soit fluide entre les députés et l’Initiative Africaine », conclut Prosper Ndouba de la Communauté Sant Egidio. Cette table ronde est organisée à l’intention du parlement et intervient deux semaines après l’annonce du Chef de l’Etat Faustin Archange Touadera de rencontrer les forces vives de la Nation et les organisations des victimes avant la tenue des discussions avec les groupes armés dont le calendrier n’est pas encore rendu public par le Président de la République.

Partage.

L'auteur

Judicaël Yongo est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC) à l’Université de Bangui. Titulaire d’une Licence en Journalisme, il est actuellement Journaliste-Reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits l’Homme à Bangui (RJDH).

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.