Centrafrique : Les députés du centre favorables à l’accord de paix acté par les groupes armés à Ippy

0

BANGUI,  11 Octobre 2017(RJDH)—L’accord signé à Ippy ce 9 octobre est la bienvenue et permet à la population de respirer et de vaquer librement à ses occupations. C’est la substance des réactions post-accord d’Ippy exprimées par les honorables Arsène Kongbo de Bria et Emile Andjoumandji Sandjiaba d’Ippy 2.

Alors que Bangui évite les questions liées à l’accord initié par les groupes armés au centre du pays, des députés des localités concernées se félicitent de l’initiative pour la paix. L’accord de paix signé par les groupes armés au centre du pays intervient dans un contexte où les pourparlers sous l’égide de l’Union Africaine dans le cadre de la feuille de route signée à Libreville au Gabon sur la République Centrafricaine.

Emile Andjoumandji Sandjaba député de la 2e circonscription d’Ippy voit en cette démarche une source d’espoir et d’accalmie dans cette localité « cet accord est pour nous la bienvenue, car il permet aussi à la population qui depuis lors a souffert de leur liberté de vaquer à ses occupations. Plusieurs accords ont été signés mais cela n’apporte rien au pays, mais si les groupes armés eux même décident de faire la paix c’est quelque chose qu’il faut encourager » a-t-il expliqué au RJDH.

Arsène Kongbo, député négociateur de paix avec Abdoulaye Issène à Bria croit à la démarche et ne cache son optimiste «il y a trois semaines, nous nous sommes rendus à Bria et nous avons rencontré les factions rivales. Selon eux, ils ne savent pas pourquoi ils se battent et que la guerre n’a plus son sens. Nous avons également l’assurance d’Abdoulaye Issène que la guerre est fini » a-t-il développé.

Quoi que les barrières sont progressivement levées sur les axes menant à Ippy et à Bria, des sources indépendantes expriment leur inquiétude de voir Ippy s’abrasée et attendent de voir comment les ennemis d’hier vont conjuguer ensemble pour la stabilité dans la région.

Cet accord est signé à Ippy après celui de Bria sous les médiations des sultans et des personnes de bonne office ce 23 septembre 2017.

Partage.

L'auteur

Commenter