Centrafrique : démantèlement des gargotes en construction au Stade Municipal de Bangui

0

BANGUI, 17 Aout 2018 (RJDH) —- Des gargotes appelées communément Nganda étaient en construction à quelques mètres du terrain de basket du Stade Municipal de Bangui. Après la réaction du Conseiller Social, C.de-Boutet M’bamba sur Facebook et de certains internautes appelant au démantèlement de ces bistrots, le Ministre Intérimaire de l’Administration du Territoire a autorisé la démolition de ces lieux de beuverie.

 

Après l’interpellation patriotique de la Mairie de Bangui par le Conseiller Social, Clement de-Boutet M’bamba sur Facebook et celle des internautes centrafricains sur les réseaux sociaux afin que ce centre sportif ne soit pas un lieu de beuverie, mais plutôt celui de l’épanouissement de la jeunesse et de la pratique sportive, le Département de tutelle de la Mairie a promptement réagi.

 

Ainsi, à la grande satisfaction générale, depuis le 14 août 2018, le Général Henri Wanzet Linguissara, Ministre de la Sécurité et Ministre Intérimaire de l’Administration du Territoire « a ordonné le démantèlement de la gargote ‘Nganda’ en construction sur l’aire de jeu (Basket) du stade municipal suite à notre appel du 11 aout 2018 », a rapporté Clement de-Boutet M’bamba.

 

Sur les images postées par le Conseiller, l’on a noté que ce chantier a été démoli.

La promptitude du Ministre à préserver ce cadre sportif est salué et témoigne que les réseaux sociaux sont un outil démocratique, un garde-fou contre l’abus et favorise la bonne gouvernance, contrairement à son usage pour entretenir la haine et l’extrémisme verbal.

 

A ce propos, Mr Hugues Alain a fait observer que « les critiques et suggestions sur Facebook peuvent également servir de tableau de bord à nos autorités… » C’est aussi l’avis de Lendl Ondosky : « Il faut toujours de l’activisme pour susciter les bonnes décisions dans ce pays… Respect pour ce combat et merci à ce ministre qui fait savoir aussi à ceux de la délégation spéciale de la ville de Bangui qu’il peut veiller au respect des règles qui régissent les bons fonctionnements… »

 

Une action à pérenniser sur d’autres sites:

A Bangui, certains lieux de loisir et de sport sont transformés en lieu de dépravation sans que des mesures soient prises. Des bars coexistent ensemble avec des écoles perturbant la tranquillité des élèves. L’autre abus que ne cesse de déplorer la population est le non respect des heures d’ouverture et de fermeture des bars et lieu de vente de débits de boissons, surtout que ceux-ci n’ont pas la notion de décibel et ne respectent pas le silence d’autrui. Pourtant, on dit que « le silence de chacun assure le repos de tous ». Un tour au complexe 20.000 places vous édifiera.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.