Centrafrique : Pas de rétrocession des recettes pour les Mairies des 8 Arrondissements de Bangui

0

BANGUI, 12 juillet 2017 (RJDH)—Les Mairies des huit arrondissements dépendent totalement de la Mairie Centrale, il n y a pas de rétrocession pour l’instant par rapport aux recettes générées  dans les Mairies d’arrondissements.

« Par rapport à l’ordonnance 88 /006 du 12 Février 1988 portant organisation et fonctionnement des collectivités territoriales en République Centrafricaine, la ville de Bangui est divisée en 8 Arrondissements. Le décret d’application No 344/88 fixe le fonctionnement des Arrondissements. En référence à ce décret, les comités administratifs appelés les Mairies d’arrondissement ont été créés, mais les choses ne sont pas bien structurées dans la mesure où il n’y a pas d’organigramme qui mette en place les différentes structures de fonctionnement des arrondissements », a indiqué le Président de la délégation spéciale du 1er Arrondissement de la ville de Bangui Jules Abézoua.

« C’est la Mairie Centrale qui gère tout ; nous au niveau des Arrondissements nous sommes des Coquilles vides. La population pense que les recettes générées dans les arrondissements vont dans les caisses des Mairies des arrondissements. Ce qui n’est pas le cas, il y a ce que l’on appelle l’unicité des caisses, on se plaint de cette situation puisque la Mairie de l’Arrondissement doit assurer le bien-être de ses administrés. Au niveau des Arrondissements, nous ne pouvons rien puisque nous ne disposons pas de moyens », a ajouté Jules Abézoua.

La rétrocession au niveau des Mairies d’arrondissements n’est pas encore effective, pour la simple raison qu’il faut des préalables. « Au dernier Conseil Municipal, il a été décidé la création des comités au sein des Mairies d’arrondissement, une sorte de régis auxiliaire. Ensuite, pour qu’il y ait rétrocession, il faut que nous arrivions à quantifier les recettes générées par arrondissement.  Ce qui n’a pas été fait. Nous devons aussi quantifier la masse de travail effectué par chaque arrondissement pour définir une assiette sur laquelle on pourra tout appliquer », a précisé Madame Serdouma Elza Michaella Directrices des services financiers à la Mairie de Bangui.

« Les Mairies d’arrondissement ne sont pas des coquilles vides, les présidents des conseils administratifs des arrondissements sont membres du Conseil municipal de Bangui, ils font partie prenante des grandes décisions et en cas d’empêchement du Maire l’un d’eux le supplée », a-t-elle ajouté

En Centrafrique, la machine administrative est lente.  Et la question relative à la rétrocession en faveur des 8 arrondissements de Bangui reste entièrement posée.

Partage.

L'auteur

Commenter