Centrafrique : « Crépin Mboli-Goumba est victime d’un poids sociologique » dixit Stanislas Samuel Zoumbeti

0

BANGUI, le 15 Aout 2018 (RJDH)—Le secrétaire général adjoint du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC) Stanislas Samuel Zoumbéti a qualifié l’opposant Crépin Mboli-Goumba de victime d’un poids sociologique. Il l’a dit dans l’émission Actualité et Nous du RJDH ce 14 Aout à Bangui.

Se félicitant du fait que Crépin Mboli-Goumba ait lavé de tout soupçon les allégations d’une collusion avec la Séléka de son camarade du parti Martin Ziguélé, Stanislas Samuel Zoumbeti a salué l’initiative de l’opposant Mboli-Goumba d’écrire dans un pays où très peu sont ceux qui écrivent. Néanmoins, il rend ce dernier co-responsable des crimes qu’a commis la Séléka au regard de ses propres écrits. En outre le secrétaire général du MLPC ne comprend pas pourquoi Crépin Mboli-Goumba est dure avec son allié Faustin Archange Touadera.

« Crépin Mboli-Goumba a été trop sévère vis-à-vis de Touadera dans les conditions où lui et les Séléka ont rendu le pays. Ah oui il a été responsable, car le degré de collaboration entre lui et Djotodia ainsi que les principaux lieutenants de la Séléka le rend responsable de tout ce que la Séléka fait dans ce pays » a insisté Stanislas Samuel Zoumbeti.

Par contre le secrétaire général adjoint du MLPC a estimé que Faustin Archange Touadera est en train de mener des actions qui sont consubstantielles au retour de la sécurité et que des efforts restent à faire. Une manière pour le MLPC d’assumer le choix politique d’entre les deux tours des élections de 2016.

La réponse du MLPC à l’auteur de la Nation Centrafricaine et les récifs intervient dans un contexte où l’auteur projette la tom 2 de son ouvrage. Entretemps en dépit des griefs vis-à-vis de la Cour Constitutionnelle qui a invalidé sa victoire, Stanislas Samuel Zoumbeti dit garder le cap pour 2021.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.