Centrafrique : Connaitre la cartographie humaine, une solution efficace à la crise

0

BANGUI, 26 Décembre 2016 (RJDH) – La plateforme de la Société Civile de la RCA (SCRCA), a regroupé environ 100 leaders communautaires ce lundi 26 décembre à Bangui. Le but de cette rencontre est de présenter aux participants la cartographie de Centrafrique, afin  de mieux connaitre les causes réelles des crises cyclique pour une résolution efficace de celles-ci.

Pour résoudre la crise centrafricaine, de multiples diagnostiques sont faites et des solutions proposées. Ainsi, SCRCA se propose de faire connaitre à la population l’histoire Centrafricaine, la diversité culturelle, et  la cartographie de chaque région.

A travers cette rencontre avec les autorités locales et les jeunes des 8 arrondissements de la ville de Bangui, la coordonnatrice de la SCRCA, Chantale Solange Touabéna, a souligné que « la méconnaissance de l’histoire par la majorité de la population, les comportements vestimentaires, les attitudes de certains habitants des autres régions et le manque de mouvements interrégionaux, seraient à l’origine des plusieurs crises en Centrafrique »,a-t-elle rappelé.

Par ailleurs, la coordonnatrice a estimé que la solution la plus propice pour un retour définitif à une relationnelle intercommunautaire centrafricaine dépend de la connaissance de son prochain. « Nous pouvons écarter ce cycle de violences si les routes du nord au sud, de l’est à l’ouest soient réhabilitées et que le déplacement des centrafricains d’une région vers une autre s’effectue régulièrement. Il est aussi important que nous ayons une connaissance de la cartographie humaine », suggère-t-elle.

Corine Douvo, l’une des participants ignorait avant cette rencontre la cartographie humaine de la RCA. Après la présentation faite par SCRCA, elle s’est dite satisfaite car, « les partages ont permis de comprendre l’histoire de notre pays. Ce pluralisme de groupes et leur mode de vie, leur idéologie vient à point nommé éclaircir ma pensée négative », a-t-elle souligné avant de s’engager à sensibiliser pour la cohésion sociale.

La plateforme de la Société Civile de la RCA (SCRCA) fera cet échange  dans tous les arrondissements de Bangui et les provinces de la RCA. L’objectif est de promouvoir le dialogue sur la cartographie humaine à plusieurs associations et leaders communautaires.

Partage.

L'auteur

Auguste Bati-Kalamet est journaliste-reporter au Réseau de Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH), après avoir travaillé à la Radio ESCA. Certifié en gestion des radios communautaires, il a effectué plusieurs missions de reportage à l’intérieur du pays. Il est producteur des magazines sur les droits humains.

Commenter