Centrafrique : La CCCP exhorte la société civile à s’impliquer davantage dans la lutte contre l’impunité

0

BANGUI, 29 Juillet 2017 (RJDH)–Il faut une implication plus forte des organisations de la société civile dans la lutte contre l’impunité en Centrafrique. C’est l’objectif d’une conférence-débat organisée samedi 22 juillet dernier par la Coalition Centrafricaine pour la Cour Pénale Internationale (CCCPI) en partenariat avec Word Fédéralist Movement.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la journée internationale de la justice. Elle vise à mettre à contributions les organisations de la société civile dans la lutte contre l’injustice et de l’impunité en Centrafrique, selon les organisateurs de la conférence-débat. Les échanges ont été axés sur  la déclaration de CCCPI, la Cour Pénale Spéciale, la Cour Pénale Internationale, le Procès de Jean Pierre Bemba, et la situation de la Centrafrique.

Pour Me Bruno Hyacinthe Gbiegba, les crises se sont répétées en RCA à cause de la place accordée à l’impunité, « c’est depuis plus de 20 ans que la République Centrafricaine est dans les cycles de violences qui sont dû à l’impunité parce que dans la recherche de solution, on a toujours privilégié l’impunité. La promotion que nous faisons à l’impunité. La promotion que nous faisons à l’impunité, favorise l’émergence des crises qui ne font que se répéter. Nous avons constaté que  les victimes n’ont pas toujours été prises en compte » explique-t-il.

Ce dernier propose que tout le monde combatte l’impunité dans le pays pour espérer mettre fin à la spirale de crise, « pour éviter que ces crises se répètent, il est important de s’inscrire dans la logique de la lutte contre l’impunité. C’est pour cette raison qu’à l’occasion de la Journée Internationale de la Justice qui a du faire naitre la Cour Pénale Internationale qui est une instance de juridiction,  la Coalition Centrafricaine pour la Cour Pénale Internationale soutient les actions de cette cour ».

Ali Ousmane, Coordonnateur des Organisations Musulmanes de Centrafrique (COMUC),  un des participants au sortir de cette réunion se dit réconforté, « la lutte contre l’impunité est un sujet très capital qui doit nous aider à mettre fin à nos crise. J’ai compris ce que c’est la CPS, la CPI et j’ai compris leur mandat. Aussi j’ai pu savoir à travers les crimes lesquels relèvent de la compétence de la CPI et ceux qui concernent la CPS. Les cinq thèmes débattus m’ont beaucoup édifié. Si on ne lutte pas contre l’impunité, les victimes d’aujourd’hui seront les bourreaux de demain » confie-t-il.

Le 17 Juillet 2017 marque la quinzième année du statut de Rome, lequel a institué la CPI.

Partage.

L'auteur

Commenter