Centrafrique : La CAF décide d’une CAN à 24 équipes dès 2019 et en été

0

BANGUI, 22 Juillet 2017 (RJDH)–Le Comité Exécutif de la Confédération Africaine de Football (CAF) a adopté le 21 juillet à Rabat la nouvelle formule de la Coupe D’Afrique des Nations (CAN) : En 2019, la CAN se disputera avec 24 équipes et non 16. Le mois de la CAN a été décalé, mais la compétition n’a pas changé de périodicité.

Proposé par le Symposium de la Confédération Africaine de Football (CAF), son Comité Exécutif l’a entériné. Dorénavant, 24 équipes participeront à la CAN et non 16. La compétition se jouera en juin ou juillet, plus en janvier. Pas de changement dans la périodicité de la CAN, la phase finale se tiendra toujours tous les 2 ans.

Sur l’augmentation du nombre d’équipes, il s’agit pour la CAF de donner la possibilité à des sélections de secondes zones de participer à la CAN.

Concernant le changement du mois de l’événement, la CAF a jugé opportun que le calendrier de la compétition soit en conformité avec les championnats Européens, Américains, … Une CAN en juin-juillet au lieu de janvier-février permettra aux joueurs professionnels d’être libérés par les clubs européens sans trop de tracasseries. En vacance, les footballeurs pourront jouer les matches sans pression. Mais faut souligner qu’aux mois de juin-juillet, les conditions climatiques sont difficiles sur une partie de l’Afrique.

Il s’agit-là de la première grande décision de l’ère Ahmad Ahmad, le nouveau président de la CAF élu le 16 mars 2017.

Le Cameroun tiendra-t-il sa promesse ?

Dorénavant, la compétition se jouera avec 24 en 2019 sur 6 stades. Le Cameroun, pays organisateur de la CAN 2019 devra adopter un nouveau cahier de charge pour répondre aux exigences de la CAF.

Tombi A Roko, le président de la Fédération camerounaise de football a pris acte de la décision et promis que le Cameroun fera un effort pour tenir son pari.

« Comment le gouvernement camerounais qui a déjà toutes les peines du monde à réaliser 25% du cahier de charges depuis 19 mois, va t-il effectuer 75% des travaux en 15 mois plus deux autres stades qui n’étaient pas prévus? Va-t-on aussi importer les routes, aéroports, hôpitaux, hôtels préfabriqués en Europe pour venir déposer au Cameroun? » S’interroge le chroniqueur sportif Remy Ngono  sur sa page Facebook.

Ce changement est salué sur tout le continent africain. Une opportunité pour la Centrafrique et d’autres équipes de participer pour une première fois à la CAN.

Fleury Agou

Partage.

L'auteur

Commenter