Centrafrique: Le bras de fer Fédération et Ministère retarde le recrutement d’Omam

0

BANGUI, 6 mars 2017 (RJDH)–Depuis quelques jours, des organes de presses nationales et internationales rapportaient que l’ancien buteur Camerounais Omam Biyik est le nouvel entraîneur de la République Centrafricaine. La venue du technicien Camerounais dans la tanière des Fauves de Bas-Oubangui est retardée pour une mésentente.

Selon le journal en ligne Football365, le bras de fer opposant la Fédération Centrafricaine de Football et le Ministère des Sports retarde le recrutement d’Omam Biyik. D’après Football365, le Département des Sports est lui favorable à la signature d’un contrat avec François Omam Biyik, tandis que la Fédération Centrafricaine de Football ne partage pas ce choix.

La Fédération quant à elle préfère « garder l’entraîneur local Herve Loungoundji ». Le journal en ligne a affirmé que le tombeur de Diego Maradona en 1990  » ne sera entraîneur officiel des Fauves de Bas-Oubangui que si les deux parties s’accordent pour le garder ». O.Biyik a participé à trois Coupe du Monde avec le Cameroun (1990,1994 et 1998). Il est le deuxième meilleur buteur du Cameroun et est entré dans l’histoire par son but de victoire contre l’Argentine le 08 juin 1990. Il totalise 75 sélections et a publié son autobiographie intitulée « Mon but ».

Depuis qu’elle est membre de la Confédération Africaine de Football, la République Centrafricaine n’a jamais participé à une CAN.

Hervé Loungoundji est entraîneur national depuis plus de cinq ans. Deux fois il a manqué in-extremis une qualification historique avec les Fauves de Bas-Oubangui.

Partage.

L'auteur

Commenter