Centrafrique : Bras de fer entre le député de Sibut Marcelin Yoyo et son suppléant

0

BANGUI, le 16 Avril 2018(RJDH)—Le torchon brule entre le député de Sibut, Marcellin Yoyo et son suppléant Elie Niambogaza. Une tentative de destitution du second par le titulaire est à la base du malentendu. Information confirmée au RJDH par les deux parties.

Tout est parti d’une note prise par le député titulaire, Marcelin Yoyo, ayant décidé de choisir un suppléant intérimaire en lieu et place du suppléant officiel empêché et se trouvant à Bangui où il poursuit ses études à l’Ecole Normale Supérieure. Note contestée par son suppléant qui trouve cette décision illégale et pris en violation des textes statutaires de l’Assemblée nationale.

Le suppléant conteste l’attitude du titulaire en ces termes «j’ai appris qu’il a pris une note de service me destituant et me remplaçant par l’un de ses frères ; je ne sais pas dans quelle circonstance et les motivations qui l’animent. Mais c’est une violation flagrante de la Constitution » a-t-il relevé.

Le titulaire justifie son acte par une mesure susceptible de combler le vide laissé et trouve sa décision légitime suite au silence de la loi «j’ai lu la Constitution, le Code électoral ; nous avons été élus au même titre, mais c’est lui qui devait rester au village pour me suppléer. Mon acte est légal, car il y a un vide juridique sauf si vous, en tant que journaliste, pouvez me dire s’il y a une disposition de la loi qui infirme ma décision. Il y a même des gens qui sont nommés par un décret, et lorsqu’il y a un problème, l’administration prend une note pour pallier cette carence» s’est-il défendu.

Les deux parties au micro de RJDH se disent ouvertes au dialogue. Entretemps, un constitutionnaliste joint par le RJDH sur ce sujet a affirmé que le député titulaire n’a pas qualité de démettre son suppléant, ni de le faire remplacer par un intérimaire, puisque les deux sont élus et non nommés, fait-il savoir.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.