Centrafrique : Bozoum accueille par vague les déplacés de Bocaranga

0

BOZOUM, 26 Septembre 2017(RJDH)— Plusieurs déplacés de la ville de Bocaranga arrivent par vague à Bozoum, localité située à 127km de Bocaranga, fuyant les exactions des éléments de 3R. Ils sont accueillis dans des familles d’accueils dans l’attente d’une aide humanitaire.

L’arrivée massive des déplacés de Bocaranga à Bozoum est signalée au lendemain des attaques armés contre la population civile de Bocaranga. Attaque attribuée aux éléments de 3R dirigé par Sidiki dans la localité de Bocaranga. Lesquels combats ont fait plusieurs morts et des déplacés et qui suscitent au sein de l’opinion nationale des réactions tant au sein de la classe politique que de la société civile.

L’un des déplacés de Bocaranga à Bozoum a souligné qu’il a pu rejoindre Bozoum en moto avec sa famille, « dès que les combats ont commencé, j’ai vite pris ma femme et mes trois (3) enfants pour regagner Bozoum malgré que je n’ai pas des parents à Bozoum. L’essentiel est que je puisse sauver ma peau et celle ma famille. C’est vrai, nous sommes dans une situation critique pour le moment », a expliqué Patrick chef de ménage après avoir gagné Bozoum.

La venue des déplacés de Bocaranga commence à inquiéter les habitants de Bozoum et les humanitaires, « nous sommes inquiets de l’arrivée massive des déplacés, les conséquences commencent à se faire sentir car depuis le lundi, les humanitaires ne sont pas sortis sur les axes notamment axe Paoua, Bocaranga et autres pour distribuer des vivres aux vulnérables comme ils le font habituellement en période de crise. Et c’est regrettable », s’inquiète Martine habitante de Bocaranga.

Selon des informations à notre possession, une réunion en faveur les déplacés est en train de s’organiser pour apporter de l’aide à ces déplacés.

Des sources sécuritaires encore non recoupées indiquent que des renforts en provenance de Bossangoa et Paoua seraient en route pour rejoindre les Anti-Balaka de Bocaranga.

Partage.

L'auteur

Commenter