Centrafrique: Le bilan de la mission des forces américaines est mitigé selon les victimes de la LRA

0

BANGUI, 12 Avril 2017(RJDH) —Le bilan des forces américaines déployées à Obo à l’est du pays  pour traquer Joseph Kony de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA) est mitigé selon Aubin Kotto-Kpénzé, président national de l’association des victimes de la LRA. Constat établi après l’annonce du retrait des troupes prévu pour ce 25 avril 2017.

La volonté de la Maison Blanche de retirer les troupes américaines de la localité d’Obo n’a pas laissé indifférente les victimes de Joseph Kony qui qualifient de mitigé le bilan des éléments américains. « Qu’ils partent ou qu’ils restent, cela ne change rien dans le rapport de force. C’est pendant qu’ils sont là avec les moyens aéroportés et technologiques avancés que la LRA enlève et tue », a remarqué Aubin Kotto-Kpénzé.

Il n’a pas de raison de s’inquiéter et que la sécurité des centrafricains doit être assurée par les centrafricains. « Il est important aujourd’hui d’envisager une solution nationale pour enrailler le phénomène LRA en s’appuyant sur la Minusca. Je pense qu’il faut faire avec les FACA que de compter sur des gens qui viennent pour des raisons géostratégiques »,  a lâché Aubin Kotto-Kpénzé.

L’association des victimes projette faire une documentation après le retrait des forces américaines dans les régions du Mbomou, Haut-Mbomou et les autres localités sillonnées par cette rébellion ougandaise afin d’obtenir la justice. Le nombre actuel des victimes de la LRA atteint 1632.

Partage.

L'auteur

Judicaël Yongo est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC) à l’Université de Bangui. Titulaire d’une Licence en Journalisme, il est actuellement Journaliste-Reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits l’Homme à Bangui (RJDH).

Commenter