Centrafrique : Les bâtiments administratifs de Koui occupés par le mouvement armé 3R

0

BANGUI, 11 Avril 2017(RJDH)—Les bâtiments administratifs de Koui sont illégalement occupés par les combattants du mouvement armé 3R, opérationnels depuis plusieurs mois dans le nord du pays. Cette situation selon le député de la localité défavorise le redéploiement de l’autorité de l’Etat dans ladite ville.

Ce sont la résidence du sous-préfet, la brigade de gendarmerie et quelque résidence des fonctionnaires qui d’après nos sources sont occupées par les éléments de ce groupe rebelle. L’honorable Eusèbe Ngaïsset parle d’occupation illégale de bâtiments de l’Etat. « Tous les bâtiments administratifs sont sous occupation des rebelles de 3R qui règnent en maitres dans la ville de Koui », a confié le député qui annonce par ailleurs que les hommes de Sidiki occupent également sa résidence.

Contacté par le RJDH, le porte-parole de 3R, Patrick Kongbatrou reconnait l’occupation du bâtiment de la sous-préfecture et nie celle des résidences évoquées par le député de Koui. « Nous n’utilisons que la Brigade que nous pouvons libérer à tout moment si les agents de l’Etat reviennent dans la ville. Mais aucun autre bâtiment n’est occupé », a expliqué cette source.

La ville de Koui considérée comme base arrière du mouvement armé 3R est occupée depuis septembre 2016. Lors d’une mission parlementaire en décembre 2016, les députés de la région du nord avaient demandé aux éléments de 3R de quitter la ville. Cette demande avait été exprimée suite à des séries de combats opposant Anti-Balaka et les combattants de ce mouvement à Ngaoudaye et Bocaranga.

Partage.

L'auteur

Commenter