Centrafrique : Les bases de deux ONG pillées lors de l’attaque de Bocaranga, au nord du pays

0

BANGUI, 04 février 2017—Les bases de trois ONG auaient été attaquées et pillées lors de l’attaque de Bocaranga, jeudi dernier. L’information est confirmée par plusieurs sources humanitaires qui parlent de la présence des Anti-Balaka dans la localité.

Une source humanitaire qui a pu sortir de Bocaranga après l’attaque, parle de « pillage systématique de DRC » confie-t-elle. Les informations en provenance de Bocaranga, font état de pillage de plusieurs boutiques dans la ville par le groupe armé qui est entré depuis jeudi dans la ville.

Contrairement à ce qui est dit, la Base de IRC n’a pas été touchée. « 3 Bases d’ONG ont été effectivement pillées à savoir : MENTOR, CORDAID et DRC. Et c’est la Base de MENTOR qui a été pillée et incendiée », a souligné une source de IRC.

Plusieurs habitants ont été contraints à se réfugier prêt de la base de la Minusca qui, selon nos informations n’a ouvert sa base qu’aux humanitaires expatriés, information non encore confirmée par la mission onusienne. La présence des Anti-Balaka est signalée dans la ville de Bocaranga malgré les patrouilles des soldats de la paix.

Difficile d’entrer en contact avec cette ville du nord de la République Centrafricaine à cause des problèmes de réseaux téléphoniques qui persistent depuis le jeudi 02 févier, date de l’attaque de cette ville par un groupes armé que la Minusca dit avoir repoussé alors que les témoignages indiquent que les assaillants sont toujours dans la ville.

Le premier bilan non officiel de l’attaque de Bocaranga, fait état d’une dizaine de morts et de plusieurs boutiques pillées.

Partage.

L'auteur

Commenter