Centrafrique : Bangui accueillera en 2019 le colloque international de cinématographie

0

BANGUI, le 31 Décembre 2018(RJDH)—La République Centrafricaine abritera en 2019, le colloque international du cinéma. L’annonce a été faite lors des travaux préparatoires organisés par des cinéastes centrafricains et internationaux du 27 au 30 décembre 2018 à l’Espace Linga-Téré dans le 8ème arrondissement de Bangui.

Pour aider le pays sur le chemin de la paix,  des acteurs centrafricains et internationaux ont choisi l’art et le cinéma pour lancer des messages au tour du thème : « le cinéma un outil important pour la promotion des droits de l’homme et la paix en Centrafrique ».

Ces travaux préparatoires de deux jours ont permis aux acteurs du cinéma centrafricain, des cadres du département de la communication, des experts venus de l’extérieur, ainsi que la représentante de l’Alliance Française à l’espace Linga Tere de choisir  Bangui pour abriter en 2019, le colloque internationale comme le souligne, Venant Mboua Journaliste producteur du Cinéma de nationalité camerounaise.

« C’est un colloque qui concerne le thème de la paix et des Droits de l’Homme. Utiliser le cinéma comme outil de sensibilisation et d’éducation à la paix et aux Droits de l’Homme. L’objectif en réalité est de booster les mécanismes de financement du cinéma surtout du cinéma utile à l’éducation. Nous savons que l’état, s’est engagé à travers la direction de la cinématographie en impliquant les institutions sous régionales, notamment la CEEAC, la CEMAC, les bureaux des droits de l’Homme des nations-unies, parce que leur action quotidienne, c’est de renforcer la paix en Centrafrique dans les pays de la sous-région. Or le cinéma est l’un des moyens de création des conditions de paix. Certes, le cinéma n’est pas développé en Centrafrique mais ce pays a des potentialités énormes à exploiter dans le domaine de la cinématographie» a-t-il précisé.

Pour un retour de la paix en Centrafrique, l’implication de tous selon lui est importante dans le processus de la stabilité dans le pays, « c’est un processus qui est long. Il ne faut pas que les gens estiment que c’est du jour au lendemain que la paix peut revenir. Beaucoup de pays africains ont connu la crise, comme la Centrafrique et bien d’autres, mais il leur fallait du temps pour redémarrer, a l’exemple du Rwanda qui a souffert pendant 9 ans. Sa viendra avec le concours de toutes les composantes » a conclu Venant Mboua Journaliste producteur du Cinéma de nationalité camerounaise. C’est la première fois que la Centrafrique va accueillir un événement international sur la cinématographie.  

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.