Centrafrique : Arrestation des présumés auteurs d’assassinat des casques bleus à Bangassou

1

BANGUI, 16 Juin 2017(RJDH) —-La Minusca a annoncé ce vendredi 16 juin, l’arrestation des présumés auteurs d’assassinat et de la disparition des soldats marocains de la Minusca à Bangassou lors des affrontements en mai dernier au village Yongofondo. Ces éléments selon le Porte-Parole de la Minusca Vladimir Monteiro, ont été remis aux autorités judiciaires centrafricaines pour des procédures.

Le début mai a été marqué par des affrontements entre les groupes d’autodéfenses et des forces onusiennes au village Yongofondo, et d’autres localités proches de Bangassou dans le Mbomou. Plusieurs soldats de la paix du contingent marocains et cambodgiens ont été la cible d’attaque causant la mort de 6 casques bleus.

Selon la Minusca, quelques présumés responsables de la mort des forces onusiennes à Bangassou ont été interceptés après ces violences perpétrées dans le sud-est de la RCA. Le Porte-parole de cette mission de la paix en Centrafrique Vladimir Monteiro a confirmé cette arrestation. « Ces personnes ont été interceptées et remises aux autorités judiciaires centrafricaines. Mais d’une manière générale, je n’ai pas des informations sur l’identité des éléments et la Minusca s’assure que les droits de ces personnes sont respectés »,  a-t-il confié au RJDH.

Des informations du RJDH indiquent que six (6) présumés ont été arrêtés par la Minusca. Deux se trouveraient dans un état très critique par manque des soins. Le RJDH tente toujours d’entrer en contact avec les autorités judiciaires centrafricaines pour leurs versions.

Ces présumés auteurs de tuerie des casques bleus ont été arrêtés dans une circonstance encore non expliquée.

Partage.

L'auteur

Judicaël Yongo est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC) à l’Université de Bangui. Titulaire d’une Licence en Journalisme, il est actuellement Journaliste-Reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits l’Homme à Bangui (RJDH).

Un commentaire

  1. OUIKON-DONGONGO le

    Ces pédophiles, touristes sexuels et incapables gardes totorito de MINUSCA ont purement et simplement payé le prix de leur partialité. Il est donc inutile de leur part d’emmerder les pauvres jeunes paysans centrafricains de Bangassou et de la RCA en générale. Ont-il vraiment la preuve que ces pauvres jeunes paysans sont responsables de mort de leur camarade ? Q’ils arrêtent de prendre les gens d’imbéciles!

Commenter