Centrafrique : « Ainsi commence une ère nouvelle, la république refondée » selon Meckassoua

2

BANGUI, 07 Mai 2016(RJDH) —Abdou Karim Meckassoua a réaffirmé son engagement de conduire l’Assemblée Nationale après son élection qui achève un long et dramatique cycle de la transition centrafricaine. Pour le nouveau président de l’Assemblée Nationale, « ainsi commence une ère nouvelle, une république refondée ».

 « Ainsi commence une l’ère nouvelle, la République refondée, ses institutions debout, sa fierté recouvrée.  Ces trois années de troubles ont été des années terribles de la Centrafrique. Nos sœurs, nos frères dans toutes les préfectures de la République Centrafricaine ont connu la peur, la faim et pour certains l’exode et la mort, mais l’heure du pardon est venue », c’est ce terme là que Abdou Karim Meckassoua s’est prononcé à la suite de son élection.

Abdou Karim Meckassoua a soutenu qu’il pourra apporter son soutien à la politique nationale, aussi le respect le plus absolu en offrant au peuple centrafricain, le paysage d’une assemblée forte.

le président de l’Assemblée Nationale a ensuite ajouté qu’il est du devoir de législatif de contrôler l’action du gouvernement, de voter la loi, d’offrir le visage serin de la Centrafrique, « le pays doit pouvoir compter sur un nouveau parlement rénové, animé de nouvel esprit dans le respect de ses prérogatives et de la séparation du pouvoir qui caractérise toute démocratie authentique », a-t-il déclaré.

Pour lui, toutes les forces du pays doivent unir leurs forces pour relever le pays.

Abdou Karim Meckassoua est élu député dans la deuxième circonscription du 3ème arrondissement de  Bangui dès le premier tour des élections du 14 février 2016. Le 6 mai 2016, il est élu président de l’Assemblée Nationale pour un mandant de 5 ans.

Partage.

L'auteur

Judicaël Yongo est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC) à l’Université de Bangui. Titulaire d’une Licence en Journalisme, il est actuellement Journaliste-Reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits l’Homme à Bangui (RJDH).

2 commentaires

  1. Excellence§ commencez par faire du ménage au niveau des membres du Gouvernement.. y’a des verreux parmi-eux et a commencer par le Ministre de la Défense de notre Armée, il n’ a pas sa place parmi ces valeureux guerriers.

    Le Ministre de la Défense Joseph YAKETE c’est marié dans la plus grande discrétion et intimité, sans média pour ne pas attirer l’intention de plusieurs de ses conquêtes Françaises qu’il a escroqué et promis le mariage.
    Il est au cœur de plusieurs escroqueries, abus de biens à des femmes qu’il a dragué, séduit pioché sur le réseau social Facebook.
    Cette escroquerie se chiffre à des millions d’euros avec pour promesse le mariage une fois qu’il sera devenu PRESIDENT de la République Centrafricaine.
    Chose faite, plusieurs femmes de différentes régions de la France ont succombées à ses belles paroles, promesses de mariage etc. et cela dans le bus de les escroquer et payer sa campagne électorale avec cette argent.
    Pour un simple Secrétaire d’une Association d’investigations en banlieue parisienne à un poste de Ministre de la Défense! Qu’elle étonnement ? A t’Il trouvé la poule aux œufs d’Or?
    Les rumeurs circulent qu’une de ses conquêtes, une femme veuve issue de la diaspora lui a obtenue un poste au Gouvernement du Président TOUADERA.
    Nous constatons que les recommandations fonctionnent forts à Bangui et que les traditions sont éternels chez nous et le procédé ne change guère
    Cette Epouse du Ministre de la Défense Joseph YAKETE qu’a t’elle promit au Président TOUADERA ou à son premier Ministre ?
    Nous savons aujourd’hui de source sûre que Madame l’actuelle YAKETE n’est tout autre que la veuve du directeur de la BANQUE CENTRALE, qui comme nous le savons cette dame était au cœur de plusieurs scandales avec des personnalités de l’ancien gouvernement.
    Monsieur le Ministre J.YAKETE vous êtes aujourd’hui au cœur d’une procédure Judicaire dans votre pays « la France » après plusieurs dépôts de plainte pour plusieurs chefs de condamnation. La question qui se pose aujourd’hui Mme Nicole PEHOUA est t’elle au cœur de cette arnaque, l’instigatrice ou complice de Monsieur le Ministre Joseph YAKETE dans le bus de ce faire un bon pactole
    Le Président TOUADERA n’a pas trouvé parmi son collectif un candidat plus sérieux et intègre au lieu de cet imposteur et escroc qui ne cherchait qu’à fuir la France pour ce réfugié au Gouvernement du Centre-Afrique.
    VOTRE NOMINATION N’AURA PAS DURE LONGTEMPS ! NOUS VOUS SOUHAITONS BON VENT

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.