Centrafrique : Une affaire de moto tourne à l’affrontement intercommunautaire au sud-est du pays

0

ZEMIO, 28 Juin 2017(RJDH) —La tension reste toujours tendue entre les communautés à Zemio où des villages et habitations incendiés ont été enregistrés. Information confirmée par le RJDH par de sources administratives et locales.

Selon les témoignages,  tout est partie d’une dispute autour d’une moto entre deux hommes, dont l’un réclame la moto sans en avoir des pièces afférentes et l’autre se dit propriétaire aussi. Face aux disputes, l’avis des autorités judiciaires était sollicité. Mais en défaveur de celui qui croit toujours que c’est sa moto et cette affaire s’est transformée à un affrontement intercommunautaire.

Des villages, habitations et des lieux de culte ont été incendiés, selon le sous-préfet de Zemio Jacques Balétchima, « un jeune en provenance d’un village à 25 kilomètres de Zemio dont sa moto était tombée en panne voulait réparer au niveau de la ville. Un autre de la communauté musulmane a réclamé en disant que c’est sa moto mais n’avait pas apporté des preuves et cela après le verdict du parquet, s’est solder à un affrontement et des maisons et églises ont été brulées » a expliqué le Sous-préfet de Zemio Jacques Balétchima contacté par le RJDH.

Selon le constat du RJDH, l’ampleur de l’affrontement témoigne que les fusillades ne sont les conséquences d’un conflit latent. Certains parlent de la présence des hommes armés qui seraient venus de Bangassou avec l’appellation des Autodéfenses.

Cet affrontement intercommunautaire fait suite à la tension sécuritaire à Bria, l’est de la RCA à un jour après l’accord de cessez-le-feu de Saint ’Egidio le 19 juin dernier.

Partage.

L'auteur

Judicaël Yongo est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC) à l’Université de Bangui. Titulaire d’une Licence en Journalisme, il est actuellement Journaliste-Reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits l’Homme à Bangui (RJDH).

Commenter