Centrafrique : Adoption à Bangui du plan d’action 2018-2019 de lutte contre l’exploitation et abus sexuel

0

BANGUI, 11 Décembre 2017 (RJDH)—Le gouvernement et les organisations du système des Nations Unies regroupées sous cluster VBG ont adopté ce 9 décembre à Bangui le plan d’action de lutte contre l’exploitation et abus sexuel.

Cette adoption intervient après l’évaluation d’un plan précédent 2016-2017. L’engagement du gouvernement est un soutien aux activités PSEA Task force humanitaire des agences des Nations Unies prônant la tolérance Zéro face aux cas d’exploitation et abus sexuel exercés par le personnel onusien ou toute autre personne dans le pays.

Théodore Koïnam, directeur des programmes et projets en matière du genre au ministère de la Promotion de la femme, de la famille et de la protection de l’enfant, note que cette implication découle d’un constat, « nous avons observé par le passé que les organisations des Nations Unies ont mené des activités du PSEA sans impliquer la partie gouvernementale. Et cette année nous avons décidé de nous mettre à l’œuvre ensemble avec elles afin de leur apporter notre contribution dans cette lutte contre l’exploitation et abus sexuel. Car ces humanitaires sont venus travailler pour notre pays. Donc il est important qu’il y’ait une supervision nationale» a-t-il expliqué.

Selon le gouvernement, l’implication doit être à tous les niveaux. « Nous agirons en terme de supervision donc l’implication du gouvernement sera beaucoup plus au niveau de la supervision des activités de la coordination des humanitaires. Et nous ferons en sorte qu’il y’ait l’interface au sein de chaque département ministériel, entre la partie nationale et la coordination des humanitaires », a ajouté Théodore Koinam.

Les parties prenantes ont salué le bilan des activités et comptent poursuivre les réflexions, réunies en travaux du 8 au 9 décembre dernier.

Partage.

L'auteur

Commenter