Centrafrique : Abdoul Danda et Issa Capi alias 50/50 morts dans un combat inter autodéfense du km5 à Bangui

14

BANGUI, 30 octobre 2016 (RJDH)—Les chefs des milices du KM5, Abdoul Danda et 50/50 sont morts dans un combat inter autodéfense du km5 dans la soirée de ce dimanche 30 octobre 2016. Les raisons de cet affrontement ne sont pas encore clairement connues.

Selon des informations du RJDH, un combat a opposé des groupes d’autodéfenses du Km5 dans l’après-midi, causant la mort de Abdoul Danda et Issa Capi alias 50/50 et d’au moins huit(8) autres personnes dont la plus part sont des civils innocents.

Les premières informations indiquent qu’il s’agissait d’une mésentente suite aux collectes des taxes chez les commerçants « le groupe de Danda avait traversé la route pour patrouiller et collecter les taxes chez les commerçants. Un autre groupe s’est opposé et le soir, Abdoul Danda à bord d’un véhicule a tenté de franchir encore l’autre zone et c’est de là que les combats ont commencé », a confié au RJDH cette source.

Plusieurs autres personnes sont blessées sous des tirs d’armes légères et lourdes entendus dans la soirée au Km5. Il était encore difficile de vérifier les informations car, la population est dans la psychose et les quartiers voisins se sont vidés de leurs habitants par peur des représailles.

Abdoul Danda est le chef d’un groupe d’autodéfense accusé de la tuerie le 4 octobre dernier de Marcel Mombeka, Commandant des Forces Armées Centrafricaines au Km5. Issa Capi alias 50/50 est un autre chef milice qui a kidnappé six (6) policiers le 19 juin au Km5 alors qu’ils étaient en service entre les 5e et 3e arrondissements de Bangui, avant leur libération le 24 juin 2016.

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation. Il est ressortissant du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012. Au RJDH, il est Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux depuis avril 2014. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

14 commentaires

  1. Bravo. ça commence bien .Je jubile de la mort de ces deux voyous. A quand le tour de darassas ali à Bambari? N’a t-on pas dit que l’odeur issue de la pourriture de cadavre d’ ennemi sent bon?

  2. Clovis Aubertel TOINA le

    Tout se paie ici bas.
    a Adieu aux héros des violences de KM5.
    le 30/10/16,cést le jour du plan de DIEU qui commence à se réaliser en mettant confusion entre les groupes des héros des violences.
    entre temps, ils ont des comptes à rendre à la justice centrafricaine pour des crimes commis. même s’ils en vont, leurs corps seront déterrer et présenter le jour du procès.

  3. j’étais vraiment surpris par cette nouvelle, je pensais que des gens comme ça ne meurent pas !!! je leurs souhaite un enfer bien fait pour eux à cause de tous ces tords commis contre le peuple centrafricain.

  4. ils se croyaient invincible par la violence mais la confusion les ronge peu à peu. C’est Dieu seul qui est grand. Paix aux âmes innocents.

  5. toute chose a son temps et les limites. la fin de l’invainsible est arrivée et le chemin lui est grandement ouvert. bon séjour a l’enfer. le bon Dieu, créateur de l’univers a réagi en faveur du peuple centrafricain. Merci à Dieu.Il en sera de même pour les autres, soit disant seigneurs de guerre.

  6. je ne peux garder le mutisme devant l’intervention divine qui a bien voulu délivrer le peuple centrafricain. C’est pour nous un non évènements. La parole de Dieu ne ment jamais:  »Celui qui tue par l’épée, périra par l’épée ». Ils n’ont récolté que ce qu’ils ont semé. les nombreuses familles qu’ils ont endeuillées. Le tour des autres viendra.

  7. Les armes ne peuvent pas conférer une immunité permanente à leurs utilisateurs.Un exemple édifiant pour ceux qui excellent encore dans ces pratiques négatives.Ressaisissez vous mes chers criminels .Quelle que soit la durée de la nuit ,le soleil finira par apparaître.A bon entendeur salut

  8. j’ai pas trop à dire c’est pas ce que vous pensez de km5 en pensant de quelques éléments mais éviter de les provoquer ils sont tous prêts ceux citée ne se sont que des symboles mais les vrais hommes de terrains ne veulent plus s indiquer .Je vis au Km5 et je connais bien les circonstances de cette arrondissement.

Commenter