Centrafrique : 650 millions de francs CFA levés par la CPI en guise d’assistance aux victimes de Jean Pierre Bemba

1

BANGUI, le 14 Juin 2018(RJDH)–Après l’acquittement de Jean Pierre Bemba Gombo le 08 juin dernier, le conseil de direction du Fonds au Profit des Victimes a décidé d’accélérer le lancement du programme d’assistance en faveur des victimes. Cet organe de la Cour Pénale Internationale a retenu un capital de départ d’un million d’Euros pour assister les victimes.

Le programme d’assistance sera géré sous forme de réhabilitation physique et  psychologique, ainsi que de soutien matériel au profit des victimes et de leurs familles dans la situation en République Centrafricaine. Le document a été rendu public ce 13 juin 2018, où il est dit « le conseil demande à tous les Etats parties de fournir une aide utile et indispensable en faisant une contribution volontaire au profit des victimes et de leurs familles de la situation en RCA » peut-on lire dans le communiqué de presse dont le RJDH a eu copie.

Cette assistance se fera avec le concours de la représentante légale des victimes, qui attend de voir comment ce fonds sera orienté au bénéfice des victimes, « le conseil après discussions reconnait qu’il y a des victimes et qu’il a décidé d’accélérer le programme d’assistance au profit des victimes. Nous attendons comment ce fonds sera géré conjointement par notre concours et des ONG », a précisé Me Edith Douzima, la représentante légale des victimes.

En 2013, le Fonds au profit des victimes était sur le point de lancer un programme en lien avec son mandat d’assistance en RCA, axé sur les victimes de violences sexuelles et à caractère sexiste, mais ces activités, selon la même source, ont été suspendues et finalement annulées en raison de la situation sécuritaire dans le pays.

Le fonds fera une évaluation des préjudices et des besoins des victimes de Jean Pierre acquitté le 08  juin dernier par la Chambre d’Appel de la CPI et déjà sorti de prison.

Partage.

L'auteur

Judicaël Yongo est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC) à l’Université de Bangui. Titulaire d’une Licence en Journalisme, il est actuellement Journaliste-Reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits l’Homme à Bangui (RJDH).

Un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.