Centrafrique : Plus de 638 millions de F CFA de l’Union Européenne pour financer le relèvement du système sanitaire

0

Bangui, 31 Mars 2017(RJDH)— 638.000.000 CFA, c’est le montant total d’un don de l’Union Européenne pour soutenir le relèvement du système de la santé en Centrafrique. Ce projet est  lancé ce 31 mars par le gouvernement en collaboration avec l’Organisation mondiale de la Santé sur financement de l’Union Européenne à Bangui.

Le but de ce projet est d’améliorer la santé dans ce pays après la crise. Ce geste du premier partenaire financier de la RCA intervient après les engagements de financer le plan de relèvement du gouvernement présenté à Bruxelles lors de la table ronde du 17 novembre 2016 et s’inscrit  dans un contexte de redéploiement de l’administration et amorcé par le gouvernement.

Selon Michel Yao représentant de l’OMS en Centrafrique, le  relèvement du système de la santé est une priorité fondamentale  « Un plan de transition du secteur  de la santé a été élaboré depuis 2014. Le premier axe de ce plan est la gouvernance, un pilier essentiel à la consolidation qui nous a poussés à une recherche de financement et de partenariat », a-t-il expliqué.

Ces dons en nature vont permettre la couverture des régions sanitaires de 1 à 7 et se présentent comme suit « 29 véhicules 4X4, 43 motos Yamaya AG100, 25 radios HF et kits de panneaux solaires, 24 ordinateurs desk top de marque DELL,  des disques durs ainsi que 24 générateurs électroniques de 3KWA,  500 téléphones mobiles avec abonnement permettant d’amorcer le retour des équipes cadres dans les régions et les districts sanitaires en vue d’appuyer les fonctionnements des structures sanitaires et de consolider les acquis humanitaires » peut-on constater dans le kit.

Michel Yao représentant de l’OMS a plaidé pour l’amélioration des conditions de travail et la formation des futurs médecins, l’approvisionnement en médicaments dans les pharmacies des structures sanitaire pour réduire le taux insupportable de la mortalité des mères et enfants   « cela passe par la formation, le rééquipement des maternités et des centres de référence, les médicaments et des mesures d’accès aux services prénataux et d’accouchement, notamment la gratuité ciblée » a-t-il plaidé.

La santé constitue un pilier important du plan de relèvement du gouvernement à Bruxelles.

Partage.

L'auteur

Commenter