Centrafrique : 50 éléments du FDPC d’Abdoulaye Miskine sensibilisés sur le DDRR

0

BABOUA, le 08 JUIN 2017(RJDH) — Environs 50 personnes du FDPC un groupe armé appartenant a Abdoulaye Miskine ont pris part à une séance de sensibilisation sur le processus Démobilisation Désarment et Réinsertion et Rapatriement (DDRR). Une activité de la Minusca de Bouar à l’ouest pour préparer les ex-combattants au respect de droit de L’homme et droit humanitaire dans le pays.

Le FDPC d’Abdoulaye Miskine en exil au Congo Brazzaville occupe une partie de l’ouest du pays. L’adhésion des éléments du FDPC au processus DDRR intervient dans un contexte de mise en œuvre du processus DDRR auquel participe plus de 14 groupes armés. L’adhésion des groupes armés se fait alors qu’une mission s’est rendue au Congo Brazza pour discuter avec Abdoulaye Miskine au sujet de son retour au pays et participer au processus déjà lancé.

Une activité y relative s’est déroulée a l’intention de ces éléments du FDPC pour les imprégner sur les droits de l’Homme et humanitaire  en République centrafricaine comme souligne le bureau des Droits de l’Homme de la Minusca de Bouar, « la première de cet entretien consiste à parler au groupe sur le droit de l’homme et le second sur le DDRR. Et le porte-parole de ce mouvement a souhaité un processus du DDR  rapide »

La signature en juin d’un protocole de la paix avait lieu à Brazzaville entre le gouvernement centrafricain en matière de désarment. Les éléments du FDPC ce sont campés au village de Zoukombo à environs 30 km de Baboua axe Garoua-boulaï.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.