Centrafrique : 37 milliards de francs CFA prévus dans le budget pour le relèvement de la femme en 2018

0

BANGUI, le 8 MARS 2018 (RJDH)—L’Assemblée nationale a autorisé 37 milliards de franc CFA pour l’exercice 2018 pour le relèvement de la femme. Un chiffre confirmé ce matin au RJDH par Martin Ziguélé président de la Commission Finance à l’Assemblée nationale.

La loi de Finance 2018 et le RCPCA sont deux documents portés par le gouvernement et qui consacrent une place importante au relèvement. Le leader du MLPC souhaite un investissement important en faveur des femmes. Selon lui, les femmes se définissent par le micro finance et les microprojets. Il préfère que les femmes soient soutenues à l’instar des femmes d’Afrique de l’ouest.

Selon Martin Ziguélé, 16% du budget est consacré à la femme pour un budget d’environ 250 milliard de FCFA. «on a voté un budget en faveur de la femme et qui se répartit dans plusieurs départements ministériels. Pour la Santé, on a alloué 18,6 milliards, 819 millions pour le ministère de la femme, 811 millions pour un volet du ministère de la Jeunesse et Sports, 10 milliards pour le ministère de l’Education nationale (F1 et F2). Tout cela donne un total de 37 milliards sur le budget général de l’exercice 2018 qui se chiffre autour de 200 à 250 milliards pour le relèvement de la femme. Cela représente les 16% du budget global de la RCA pour l’exercice 2018», a-t-il dit.

Selon lui, les femmes sont les piliers de l’économie centrafricaine. « Si on parcourt la ville de Bangui, il n’y a que les femmes qui vendent au marché, qui tiennent les commerces. Ce sont elles qui se lèvent le matin pour tout faire alors qu’elles sont moins soutenues contrairement aux femmes d’Afrique de l’Ouest, comme au Togo, au Sénégal etc. » a-t-il indiqué.

Le budget pour le relèvement de la femme en Centrafrique connait une courbe quelque peu ascendante au moment où l’on attend la signature du décret d’application sur la loi de la parité.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.